Archives de la catégorie ‘Hôtellerie

Agadir : l’hôtel Anezi Tower aux enchères

par leseco.ma – 10/5/2015

P1100694

Le constat était déjà sans appel, mais il vient une nouvelle fois d’être confirmé: des difficultés aussi bien structurelles que financières pèsent sur plusieurs établissements touristiques d’Agadir. C’est le cas, actuellement, de l’hôtel Anezi Tower.

Après le conflit social qu’a connu, il y a quelques années, cet établissement situé en deuxième ligne à Agadir, son fond de commerce portant le numéro d’enregistrement n°95 a été exposé à la vente aux enchères. C’est du mois ce qui ressort d’une annonce publiée récemment par le tribunal de commerce d’Agadir dans le cadre du dossier d’exécution n° 183-2014 contre la société immobilière EurAfrique, détentrice de l’hôtel.

La vente du fond de commerce, fixée au milieu de la semaine dernière (mardi) à la salle des ventes du Tribunal de commerce d’Agadir, a été motivée par les créances cumulées par la société en faveur du percepteur de la ville nouvelle d’Agadir.

Publicités

Publié 11 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie

Agadir City Tower : Le chantier prend forme

par Yassine Saber – leseco.ma – 28/04/2015.

Les acteurs locaux attendent actuellement la phase de démarrage des travaux qui porte essentiellement sur la démolition des bâtiments existants et les terrassements généraux par l’entreprise Sotrada.

 

Enfin le bout du tunnel pour l’hôtel Agadir City Tower, ex Salam? Après plusieurs années de déboires, le groupe Anwar Invest développement, propriétaire de l’hôtel Salam via la société « Vocation Loisirs SA », vient d’annoncer l’ouverture du chantier, porté par le cabinet d’architecture AWM. Déjà, les panneaux afférents à l’ouverture du chantier ont été posés et les acteurs locaux attendent la phase de démarrage des travaux qui porte essentiellement sur la démolition des bâtiments existants et les terrassements généraux par l’entreprise Sotrada. Ce déblocage intervient suite à l’acquisition de l’autorisation de construire n° 5815/1 du projet touristique «Agadir City Tower» qui sera construit sur les ruines de l’hôtel Salam, objet du titre foncier n°72154/09 et sis au boulevard Mohammed V.

Le complexe touristique, commercial et résidentiel porte sur la réalisation d’un hôtel 5 étoiles d’une capacité de 278 chambres et 43 suites en plus de 114 appartements sous forme de résidences immobilières de promotion touristiques (RIPT). S’ajoute à cela, un centre commercial, des restaurants et des cafés, un hammam et SPA en plus des équipements d’animation et de loisirs tels que les aires de jeux, piscines, espaces verts et bowling. La composante hôtelière sera aménagée sur la façade du boulevard Mohammed V tandis que la composante Ript serait érigée sur la rue en face de l’hôtel Transatlantique, fermé également depuis des années.Pour rappel, depuis la liquidation judiciaire de l’hôtel Salam après l’échec du plan de redressement, c’est la société « Vocation Loisirs » qui a acquis la propriété des lieux. Dès lors, «Vocations Loisirs» vendue à Anwar Invest a consacré un montant d’investissement pour construire une nouvelle unité hôtelière.

Toutefois, la société s’est trouvée face à deux obstacles majeurs. Le premier est d’ordre technique et législatif. Conformément au plan d’aménagement homologué d’Agadir, le terrain qui devrait abriter le projet se situe dans le secteur balnéaire qui est réservé uniquement à des établissements hôteliers et non pas aux RIPT. Le second est d’ordre social. Il s’agit des anciens employés de l’hôtel «Salam» qui sont au nombre de 113 employés (62 restants actuellement), délaissées après la liquidation judiciaire de l’hôtel. Le chantier est resté bloqué durant plusieurs années avant que la société «Vocations loisirs» ait finalement décidé de relancer le projet.

Le club Valtur devient Marmara Jardins d’Agadir

Par YASSINE SABER – leseco.ma – 23/04/2015

L’ouverture officielle est prévue fin avril et les premiers clients sont attendus début mai. 250 lits seront commercialisés par Marmara et 150 lits par TUI.

Valtur_Agadir-600x384

Le compte à rebours avant l’ouverture du Club Valtur, dans la zone balnéaire et touristique d’Agadir, a commencé. Les travaux de réaménagement et de rénovation se poursuivent à l’intérieur de l’établissement, qui est déjà passé sous l’enseigne Marmara Jardins d’Agadir. Alors que l’ouverture officielle de cet établissement quatre étoiles est prévue pour la fin de ce mois, les premiers clients, des Belges et des Français, séjourneront début mai dans cet établissement, qui connaît actuellement un relooking. La capacité litière avoisine les 600 lits, répartie sur plusieurs bâtiments au sein de Marmara Jardins d’Agadir. Une partie de cette capacité (250 lits) est commercialisée par le TO Marmara, la marque de l’activité généraliste de TUI France, tandis que 150 lits ont été confiés à TUI. Les lits restants seront réservés au segment national, qui représente 30,57% des arrivées et 17,42% des nuitées de la destination Agadir, soit 276.423 touristes internes qui génèrent 784.595 nuitées. À l’heure actuelle, la mobilisation est à son comble. Les dernières retouches opérées par les ouvriers ont essentiellement lieu à l’intérieur de l’hôtel, notamment dans la partie Sud, de sorte à livrer l’unité dans les délais impartis. Il s’agit en l’occurrence de l’espace polyvalent, constitué d’une aire de jeu et d’un petit aquaparc qui s’articule autour de 3 bassins et toboggans.

S’agissant des anciens employés du club Italien Valtur, délaissés après la fermeture de ce dernier, ceux qui sont opérationnels ont été recrutés, tandis que d’autres maintiennent leur grève depuis des années en brandissant des banderoles à l’entrée de l’établissement. Par ailleurs, la rénovation et le réaménagement de l’établissement appartenant à la famille Kabbaj ont mobilisé 70 MDH, dont 20 MDH pour la mise à niveau de l’annexe d’Aghroud à Bensergao. En effet, le club italien exploitait en acquisition temporaire cette annexe, d’une capacité de 4 ha. Dès que le groupe italien a été placé sous la protection de la loi sur les faillites, afin de mettre en place un plan de réduction de son endettement, ladite annexe a été réattribuée aux Eaux et forêts, alors que l’hôtel était en location. De plus, l’octroi de cette annexe à Marmara Jardins d’Agadir dépendait du lancement de l’opération de rénovation et de réaménagement de l’hôtel. L’annexe sera dédiée à l’animation, et portera sur la création d’un aquaparc, d’un café-restaurant, de  cours de tennis, d’un espace de jeux pour enfants et de tir à l’arc, d’un terrain de foot, d’un espace pique-nique, d’une piscine et d’un club équestre.

Publié 24 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Réouverture du Riu Tikida Dunas

Après environ 6 mois de travaux qui ont permis de le rénover entièrement, la réouverture du Riu Tikida Dunas a eu lieu hier soir.

A cette occasion, M. Guy Marrache, PDG du groupe Tikida Hôtels accueillait de nombreux invités, parmi lesquels, on pouvait reconnaître :

M. Brahim Hafidi, Président du Conseil Régional SMD :IMG_8374

M. Tariq Kabbage, Président de la Communauté Urbaine d’Agadir :IMG_8389

Mme Leyre Lozano Mendia, Consule d’Espagne à Agadir :IMG_8382

M. Salah Eddine Benhamane, Président du CRT d’Agadir :IMG_8386

 M. Mohamed Boubrik Responsable de la Région Sud-Ouest de Attijari Wafa Bank :IMG_8388
et beaucoup d’autres personnalités de la région :IMG_8373

IMG_8379

IMG_8383

IMG_8387

 

Nous avons pu admirer l’effort qui a été fait pour la rénovation du Riu Tikida Dunas qui recevra de nouveau les clients dès demain IMG_8364

IMG_8368

IMG_8369

IMG_8371

IMG_8372

IMG_8376

IMG_8377

IMG_8378

 

Les invités étaient conviés à un dîner pour fêter cette réouverture :IMG_8394

IMG_8395

IMG_8396

IMG_8397

 

et j’ai été photographié entre Nicole à ma droite et Fatiha Nakhli, journaliste à l’Economiste et son époux à ma gauche :

IMG_8399

Publié 15 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Agadir veut se réinventer

medias24.com

AgadirKasbah

Les professionnels du tourisme régional vont se réunir le 28 mars à Agadir avec le ministre du Tourisme Lahcen Haddad pour émettre des recommandations afin de relancer la destination.

Le constat dressé par les professionnels, dans un communiqué émis le 23 mars par le CRT d’Agadir, relève que « la perle du sud souffre aujourd’hui de réels problèmes liés au positionnement de son produit, à la vétusté de son parc hôtelier, au manque d’attractivité de la destination, à l’insuffisance des liaisons aériennes et à la faiblesse du budget de promotion qui lui est affecté. »

Autre point faible : sa capacité d’accueil limitée. « Agadir, avec ces 28.000 lits dont 40% en attente de rénovation, peine à rivaliser avec sa concurrence » représentée par Antalya, Charm Cheikh ou les îles Canaries.

Cette journée verra la participation de :

Lahcen Haddad, ministre du Tourisme,

Mohamed Lyazid Zellou, Wali de la région Agadir Souss Massa Drâa,

Brahim Hafidi, Président de la RSMD, (Région Souss Massa Drâa)

Tarik Kabbage, Président de la CUA, (Communauté Urbaine d’Agadir)

Salah-Eddine Benhammane, Président du CRT d’Agadir SMD, (Conseil Régional du Tourisme Souss Massa Drâa)

Abdellatif Kabbaj, Président de la CNT, (Confédération Nationale du Tourisme)

Zouheir Mohamed El Aoufir, Directeur général de l’ONDA, (Office National des Aéroports)

Hicham Zanati Serghini, Directeur de la CCG, ainsi que d’autres intervenants. (Caisse Centrale de Garantie)

Agadir : Statistiques des arrivées dans les hôtels pour le mois de février

Statistiques des arrivées dans les hôtels communiquées par le Centre Régional du Tourisme d’Agadir

 

Statisitque mois février 2015

 

Statisitque mois février 2015

Publié 17 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Agadir – Tourisme : Ouakrim Belhacen n’est plus

medias24.com

6109131-9121200

Ouakrim Belhacen, propriétaire de l’Agadir Beach Club s’est éteint jeudi 26 février des suites d’une longue maladie.

Ce grand professionnel du tourisme gadiri a milité toute sa vie pour la promotion de la destination d’Agadir pour consolider à la fois la crédibilité internationale de cette station balnéaire et du Maroc.

Ce pionnier de l’hôtellerie est connu pour avoir dirigé l’Agadir Beach Club et pour avoir fondé le Groupement régional d’intérêt touristique(Grit), l’ancêtre du Centre régional de tourisme (CRT).

Précurseur, M. Belhacen a fait preuve d’initiatives remarquables comme la construction de l’hôtel Sofitel de Marrakech et la création de la première compagnie aérienne privée de charter Mondair, pour développer le tourisme national.

Tous les opérateurs du tourisme national l’accompagneront à sa dernière demeure ce vendredi 27 février à Agadir.

En guise de reconnaissance pour son excellent travail, la rédaction de Médias 24 se joint à eux pour présenter ses condoléances à sa famille et à son personnel hôtelier.

Publié 27 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

International Hotel Awards: Trois distinctions pour les Sofitel d’Essaouira et Agadir

Par Dounia Mounadi – aujourdhui.ma

Triple consécration pour Sofitel. Le Sofitel Luxury Hotels vient de rafler trois Awards dans le cadre des International Hotel Awards avec deux de ses destinations dans le Sud du Maroc.

timthumb

 

Il s’agit de l’award du meilleur hôtel de congrès en Afrique pour le Sofitel Agadir Royal Bay, l’Award du meilleur hôtel Spa au Maroc pour le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa et de l’Award du meilleur Resort hôtel de Golf au Maroc pour le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa.
C’est là une consécration de taille pour Sofitel et pour le Maroc. Il faut dire que les International Hotel Awards sont le seul organisme à fournir des Awards 5 étoiles au niveau international.

La compétition détermine, donc, au niveau mondial les meilleurs hôtels dans le monde. Ces Awards ont été développés pour identifier, mettre en valeur et récompenser l’excellence dans l’industrie mondiale de l’hôtellerie à travers un large éventail de domaines. En plus des diverses catégories pour tous les types d’hôtels et de catégories spécialisées selon la taille de l’hôtel, il y a aussi des catégories pour la meilleure architecture d’hôtel, la meilleure construction, le meilleur design intérieur et le meilleur marketing et site Web.

Les prix sont divisés selon six régions. Il s’agit de l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et Afrique, les Amériques, les Caraïbes, l’Europe et le Royaume-Uni. De ce fait, les participants sont en compétition à leur niveau national et après au niveau régional pour élire le meilleur établissement par pays et par continent dans chaque catégorie afin de déterminer les meilleurs complexes hôteliers au monde. Le jury est constitué d’une équipe très expérimentée de professionnels qui couvrent l’ensemble des disciplines d’accueil.

C’est ainsi que le Sofitel Agadir Royal Bay se distingue comme la meilleure destination pour les congrès en Afrique. Il devient donc une adresse incontournable dans la satisfaction des exigences des hommes d’affaires et entreprises pour des événements professionnels. «Être élu meilleur hôtel de congrès est une récompense pour l’équipe Inspired Meeting qui multiplie les efforts pour créer un événement sur mesure», souligne-t-on chez Sofitel Luxury Hotels.

De même, le Thalassa Sea & Spa du Sofitel Agadir est devenu une adresse de référence pour le bien-être au Maroc. Après les World Luxury Awards qui lui ont attribué le prix de la «Best Luxury destination Spa 2014», les International Hotel Awards ont élu l’adresse 5 étoiles comme la meilleure destination Spa et bien-être au Maroc.

«Il s’agit pour nous d’une magnifique victoire qui s’ajoute aux autres confirmant que le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa est la référence bien-être au Maroc», apprend-on auprès de Sofitel Luxury Hotels.

Enfin, le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa se veut une destination golfique par excellence. Il remporte cette année le prix du meilleur Resort golfique au Maroc aux International Hotel Awards. «Au contact des dunes, de la forêt et de l’Atlantique, les joueurs vivent une expérience rare et Essaouira s’inscrit à présent comme une destination golfique de référence», explique-t-on chez Sofitel Luxury Hotels.

Publié 31 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

LE SOFITEL AGADIR THALASSA SEA & SPA, NOUVELLE FOIS ELU PAR LES WORLD LUXURY AWARDS

WLHAwinnerlogos2014

Agadir, le 9 décembre 2014 – Le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa a officiellement été élu meilleur « Luxury Thalasso & Spa Resort « (Meilleur Resort Spa & Thalasso) du Maroc et de l’Afrique par les World Luxury Awards, reconnu comme le leader mondial de « l’initiative prix » pour les spas de luxe. A noter que l’annonce annuelle des gagnants des World Luxury Awards marque le point culminant d’une longue année de recherche pour découvrir les meilleures stations bien-être sur la scène mondiale. Les gagnants et les finalistes ont été sélectionnés au moyen d’un processus de vote annuel où des milliers de curistes du monde entier ont eu la possibilité de voter en ligne parmi une sélection d’adresses internationales.

Une année 2014 couronnée de succès !
En mars dernier, l’hôtel avait également remporté le prix de la « Meilleure destination Spa de luxe 2014 ». En 2013, le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa avait également déjà été désigné comme étant le meilleur nouveau spa de luxe au Maroc par l’organisation mondiale de luxe «Spa Awards TM», après avoir remporté le label Spa-A pour son centre Thalassa Sea & Spa, mais aussi le prix de la meilleure thalasso & Spa Resort décerné par les World Luxury Awards 2013, en plus de son élection parmi les 4 meilleurs hôtels d’Afrique par le prix «Villégiature 2013».

Thalassa sea & spa trouve son origine dans un miracle, celui de la mer
Thalassa sea & spa, la marque bien-être du groupe Accor, fait aujourd’hui référence. Dans un monde devenu anxiogène et épuisant, l’aspiration au ressourcement et à l’équilibre du corps et de l’esprit est devenu primordial. Le soin par l’eau de mer est une réponse idéale.

11

22

33

 

Avec son concept « Naturellement Thalasso », la thalasso marque véritablement l’art d’apporter à son corps les bienfaits naturels de l’eau :

Naturellement expert
« l’eau de mer nous régénère, les algues nous revitalisent, les embruns nous oxygènent, les soins nous tonifient ».
Naturellement sain
« Respirer, s’hydrater, manger sainement et bouger »
Naturellement engagé
Rendre à l’océan une eau filtrée et refroidie, choisir des matières recyclées, économiser l’eau douce et l’énergie, trier les déchets

L’Institut Thalassa sea & spa Agadir, une destination “bien-être pour mieux-être » signé Didier Rey
C’est au coeur de l’une des plus belles baies du monde, au bord de l’océan atlantique, que le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa offre aux voyageurs en quête de ressourcement une adresse lumineuse dédiée au « mieux-être », qui célèbre les bienfaits de la nature à travers une douce harmonie entre thalassothérapie et rituels de beauté traditionnels marocains. Partie intégrante de l’hôtel et de l’expérience, l’espace bien-être se divise en deux centres de soins, la thalassothérapie et le spa, dans une ambiance immaculée de pureté extrême. Ici le meilleur des actifs marins est transmis par les experts de l’institut, formés aux toutes dernières techniques de soins d’hydrothérapie. C’est un lieu d’écoute et de plaisir dans lequel la prise en charge et l’accompagnement individuel permettent d’atteindre en douceur ses objectifs de forme physique, de bien-être psychologique ou de minceur.

Les 5 raisons de choisir le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa
1/Se ressourcer au soleil face aux vagues de l’Atlantique, merveilleusement accueilli par l’hospitalité berbère et la douceur du climat
2/Concilier Thalasso et vacances magnifiques entre plage privée et soins d’exception, yoga, cours de cuisine, marché nordique ou soirées lounge
3/S’initier à la culture berbère des soins du corps à la douceur de l’argan, à la suavité de la rose et du pouvoir régénérant de la figue de barbarie.
4/Découvrir les bienfaits durables de la naturopathie que vous veniez pour perdre du poids ou simplement pour vous faire du bien
5/Apprécier la générosité d’un art de vivre ancestral et d’une gastronomie gourmande et diététique.

Des Cures Signatures pour un plaisir des sens exclusif

Evasion et beauté Berbère
Et si les bienfaits actifs marins rencontraient les secrets de beauté berbère ? Fusion de Thalasso régénérante et de cocooning à l’oriental, ce programme vous entraine dans une odyssée délicieuse et relaxante. Huile d’argan, figue de barbarie, fleur d’oranger, miel fondant…d’escales sensorielles en gestuelles délassantes, vous lâchez prise
6 jours de soins : 1 rituel du hammam traditionnel, 12 soins thalasso parmi des soins thalasso individuels et des enveloppements d’algues, 6 massages aux huiles naturelles marocaines au choix (50 min), 2 modelages sous pluie marine et 3 soins de beauté aux ingrédients naturels traditionnels.
Cure à 12 000 MAD par personne pour 6 jours de soins / 24 soins répartis sur 6 jours (hors hébergement et restauration)

Escale Trésor du Désert
Laissez-vous porter par cette pause cocooning, véritable voyage sensoriel au pays des grandes traditions de beauté.
1er jour : Rituel du hammam traditionnel complet -50 min) et 1 massage (50 min)
2ème jour : Massage relaxant à l’huile d’argan (50 min)
3ème jour : Elégance des pieds et des mais à l’orientale
Escale à 3960 MAD par personne pour 3 jours de soins (hors hébergement et restauration)

Cure spécifique : Capital Minceur
Amorcer une perte de poids, réapprendre les bons réflexes, renouer avec son jean fétiche, tous les projets de minceur ne sont pas les mêmes : D-STOCK ou SILHOUETTE ?
Choisissez votre objectif et nous vous proposerons un programme minceur sur-mesure, des cabines de soins jusqu’au menus Delight des restaurants de l’hôtel en passant par les activités physiques. Une approche personnalisée et un accompagnement actif pour un équilibre durable
Cure D-STOCK à 12 900 MAD par personne pour 6 jours de soins (hors hébergement et restauration)
Cure SILHOUETTE à 13 500 MAD par personne jour 6 jours de soins (hors hébergement et restauration)

La nouveauté 2015 : Capital Santé Essentiel Dos
Pour apporter une réponse adaptée à ce mal du siècle, un programme ciblé qui mixe soins thalasso, modelage quotidien du dos, séances avec un personal trainer pour renforcer le tonus du dos et réduire les tensions occasionnées par le stress.
Cure à 7800 MAD par personne pour 6 jours de soins / 24 soins répartis sur 6 jours

La marque Sofitel
Sofitel est la seule marque française d’hôtels de luxe présente sur cinq continents, avec 120 adresses dans près de 40 pays (plus de 30 000 chambres). Les hôtels et les résidences Sofitel répondent aux besoins des clients modernes, plus exigeants, esthètes aux multiples facettes, amoureux de qualité et d’excellence. Qu’il soit situé au coeur d’une grande ville comme Paris, Londres, New York, Shanghai ou Pékin, ou niché dans un paysage bucolique du Maroc, d’Égypte, de Polynésie française ou de Thaïlande, chaque établissement Sofitel propose une expérience authentique de « l’art de vivre » à la française.

Découvrez Sofitel sur www.sofitel.com
Découvrez Le|Club chez Sofitel, le nouveau programme de fidélité Accor sur www.le-club.com

Publié 13 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Fram se sépare de 4 hôtels au Maroc

Akram Guendouli – lavieeco.com

Les 4 hôtels cédés au groupe marocain Atlas Hospitality Morocco, partenaire de longue date de Fram, sont Les Jardins de l’Agdal et Les Idrissides à Marrakech, Le Volubilis à Fès, et Les Dunes d’Or à Agadir.

hôtels au Maroc , Fram

Le voyagiste français vient d’annoncer la cession de 4 établissements marocains à Atlas Hospitality Morocco, pour un montant non dévoilé.

Les 4 hôtels cédés au groupe marocain Atlas Hospitality Morocco, partenaire de longue date de Fram, sont Les Jardins de l’Agdal et Les Idrissides à Marrakech, Le Volubilis à Fès, et Les Dunes d’Or à Agadir.  Ils comptent 780 salariés au total.

Un contrat de commercialisation d’une durée de cinq ans a également été signé avec Atlas Hospitality Morocco pour les hôtels concernés. Les Idrissides et Les Dunes d’Or resteront labellisés Framissima.

Le voyagiste entend toutefois « conserver au Maroc une forte présence en maintenant des activités de réceptif et de transport en propre, maillon indispensable de la stratégie commerciale du groupe au Maroc. »

Ces cessions vont permettre à Fram « de gagner en autonomie, en vision long-terme, et viennent ainsi financer nos prochains développements », a déclaré la présidente du directoire, Marie-Laurence Vieuille-Feral.

A noter que dans le cadre de son plan de redressement, Fram s’était également séparé de deux établissements aux Baléares au mois de janvier 2014.

Publié 10 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Entreprises, Hôtellerie, Tourisme

Hôtellerie : Le taux d’occupation à Agadir a dépassé les 80% en août

infomaroc.net

Tourisme-agadir-2845-(2013-01-10)

Le rebond de l’activité touristique s’est confirmé, en août dernier dans les établissements hôteliers classés d’Agadir, avec une augmentation de +9,63% en arrivées et +9,60% en nuitées, par rapport à la même période de 2013, indique un communiqué du Conseil régional du tourisme Souss-Massa-Drâa.

La répartition des arrivées et des nuitées par principaux marchés émetteurs fait ressortir des hausses respectives de +8 500 arrivées (+16,83%) et +50 205 nuitées (+25,16%) pour le marché national, suivi de la Pologne avec +2 185 arrivées (+43,02%) et +12 846 nuitées (+47.75%), l’Arabie Saoudite avec 390 arrivées (+7.82%) et +3 421 nuitées (+9,87%) et l’Allemagne avec +698 arrivées (+15,48%) et +2 348 nuitées (+5,85%).

Les marchés ayant enregistré une baisse sont le marché français avec -484 arrivées (-2,52%) et -4 274 nuitées (-3,34%) et le marché anglais avec -239 arrivées (-3,01%) et -632 nuitées (-0,96%).

A noter que la durée moyenne de séjour durant le mois d’août n’a enregistré aucun changement par rapport à 2013 soit 5,46, alors que le taux d’occupation moyen dans les hôtels classés de la ville a marqué une augmentation de +9,11 points soit 80,52%, par rapport à 73,80% en 2013.

Publié 19 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Hôtellerie, Tourisme

Tourisme : Agadir prise d’assaut

par Fatiha NAKHLI – leconomiste.com

  • Un rush qui ne profite pas aux hôteliers
  • Le locatif meublé, tous prix confondus, a la cote
  • Le projet Biladi, aux prix accessibles, serait une bonne alternative pour tout le monde
Entre le Nord et le Sud, pas de grande différence. Les touristes nationaux cherchent tous un bout de plage pour y passer leurs vacances. Ci-contre, les plages du Souss littéralement prises d'assaut, tout autant que le locatif informel proposé aux touristes nationaux dans tous les types de quartiers... Il suffit d'y mettre le prix

Entre le Nord et le Sud, pas de grande différence. Les touristes nationaux cherchent tous un bout de plage pour y passer leurs vacances. Ci-contre, les plages du Souss littéralement prises d’assaut, tout autant que le locatif informel proposé aux touristes nationaux dans tous les types de quartiers… Il suffit d’y mettre le prix

Difficile de trouver une chambre d’hôtel ces jours-ci à Agadir. Difficile car les réservations sont saturées depuis quelques mois, mais pas impossible, car des annulations ou décalages de séjour peuvent toujours être enregistrés à la dernière minute. Le fait est que les vacanciers affluent en grande masse vers la station balnéaire très prisée en cette période. Les touristes nationaux et les MRE sont en grande partie responsables ce surbooking. Une clientèle particulièrement attirée par le locatif informel. Chambres, appartements, logements pavillonnaires, villas… sont proposés dans tous les quartiers de la ville, des plus huppés aux plus populaires. Les prix varient selon le produit et la durée de séjour. Entre 5.600 DH à 7.000 DH la semaine selon le produit. Les villas sont un peu plus chères. «Un séjour à l’hôtel avec ma famille me coûterait trop cher, c’est pourquoi je préfère les appartements meublés», explique ce père de famille pour qui l’essentiel est de trouver un logement à Agadir durant l’été. Il faut dire que toutes les classes sociales peuvent trouver leur compte dans ce créneau. Et certains clients recherchent particulièrement le locatif vu les budgets limités dont ils disposent. Les touristes étrangers sont aussi preneurs. «La formule All inclusive ne me tente pas, je préfère loger chez l’habitant pour réellement tout découvrir à ma guise», déclare Jean F, touriste français. Mais ce rush de clients ne profite pas à tout le monde. C’est le cas notamment des professionnels du tourisme qui déclarent leurs revenus et payent leurs impôts. Pour eux, ce commerce informel est un chiffre d’affaires mal orienté et une véritable concurrence anarchique et déloyale vu qu’il accapare une frange importante de la clientèle potentielle. Même si la cible du locatif meublé et celle des hôtels n’est pas la même.
Il faut souligner toutefois que ce domaine est tellement anarchique que n’importe quel habitant de la ville peut proposer sa propre habitation à louer afin d’arrondir ses fins de mois. Il n’hésite pas à céder sa maison et à aller habiter chez la famille en attendant la fin du séjour. Les hôteliers espèrent donc que les autorités compétentes puissent trouver une formule, réagissent et structurent le secteur. Le projet en développement Biladi serait une bonne alternative pour tout le monde. Les prix négociés par le gouvernement varient entre 400 et 500 DH par chalet avec une qualité de produit qui respecte le client. En attendant, la demande pour le locatif va crescendo au grand bonheur des intermédiaires qui vont jusqu’à accoster les clients à la criée. Pour ce qui est de la restauration, ce sont surtout les snacks de la ville, gargotes du port et restaurants d’Aourir, à quelques kilomètres d’Agadir, qui profitent économiquement de cette avalanche de clients. Les autres structures, plus chères et plus recherchées n’ont pas vraiment la cote. Le fait est que le marché national génère de fortes retombées économiques qui peuvent booster toutes les activités liées au tourisme à condition qu’il soit structuré.

La place Al Amal convertie en parking

Durant l’été, trouver une place de parking dans la station balnéaire est une véritable prouesse pour les automobilistes. Pour la deuxième année consécutive, la commune urbaine d’Agadir a décidé de convertir occasionnellement la place Al Amal en parking gratuit afin de décongestionner. Cet espace est connu pour accueillir depuis plus de dix ans le festival Timitar. Pour les autres parkings de la ville, la municipalité affiche des tarifs fixes : 2 DH le jour et 3 DH la nuit pour le stationnement des véhicules. Mais ces mesures n’empêchent pas la prolifération des gardiens de voitures de fortune à tout-va et qui proposent aussi le nettoyage et lavage de voitures.

Publié 6 août 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Hôtellerie, Tourisme

Ouverture de la terrasse du So Lounge Agadir

Ouverture terrasse du SO

A partir de17h00, le So Nice bar vous propose sa carte de boissons soft ou cocktails Signature pour finir l’après-midi ou bien commencer sa soirée. Idéal pour des afterworks.

A partir de 19h30 jusqu’à 00h00 en semaine et jusqu’à 1h00 le vendredi et samedi : le SO Good vous propose sa carte bistronomie marocaine et française

De 1h00 jusqu’à fermeture, pour les amoureux de la nuit, une carte tapas et snacking est à disposition.

Publié 22 juillet 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Hôtellerie

Prix international : Le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa nominé pour le « Villegiature Awards 2014 » !

Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa 3_0

 

LE SOFITEL AGADIR THALASSA SEA & SPA UNE FOIS DE PLUS NOMME AU PRIX VILLEGIATURE 2014
Agadir, le 14 Juillet 2014 – Le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa a été nommé pour la 2eme année consécutive dans la catégorie « Grand Prix du Meilleur hôtel en Afrique » par le jury des prix Villégiature Awards 2014.
Le prix Villégiature récompense depuis 12 ans, les meilleurs hôtels des cinq continents. Les 23 journalistes et correspondants de presse de grands supports européens mais aussi américains, chinois, japonais et australiens qui composent le jury ont désigné le 9 juillet dernier à bulletin secret le Sofitel Agadir Thalassa sea & spa parmi les cinq plus beaux hôtels d’Afrique pour l’année 2014. Les noms des gagnants des différentes catégories de cette 12eme édition seront révélés le lundi 13 octobre 2014 dans le Triangle d’Or à Paris. Le Resort aura peut être l’honneur de figurer dans le palmarès des grands gagnants du Prix Villégiature.

L’élégance française déclinée à l’international
Sofitel est la seule marque d’hôtellerie de luxe française implantée sur les 5 continents avec 120 adresses, dans près de 40 pays (plus de 30 000 chambres). Sofitel propose des hôtels et des resorts contemporains adaptés aux attentes des différents clients de l’hôtellerie de luxe d’aujourd’hui en quête d’esthétique, de qualité et d’excellence. Qu’il s’inscrive au cœur d’une grande métropole comme Paris, Londres, New York, Shanghai ou Pékin, ou qu’il se niche dans un paysage du Maroc, d’Egypte, de Polynésie française, ou de Thaïlande, chaque Sofitel offre une véritable expérience de l’art de vivre à la française.

Publié 16 juillet 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie

Mahfoud Chafik Filali: Le tourisme à Agadir se porte très bien

par Dounia Mounadi – aujourdhui.ma

Trois questions à Mahfoud Chafik Filali, président de l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir (AIHA)

timthumb

ALM : Comment évolue le secteur touristique à Agadir?
Mahfoud Chafik Filali : Pour le moment le tourisme à Agadir se porte très bien. Cela fait trois années successives que le secteur affiche des résultats plus que satisfaisants. Avec des évolutions d’abord à deux chiffres et maintenant très soutenues à un chiffre, on peut dire que le tourisme à Agadir a atteint sa vitesse de croisière. Cependant, aujourd’hui c’est le problème de la capacité hôtelière qui se pose. Ainsi, pour suivre cette croissance continue des indicateurs touristiques, il incombe aux investisseurs de multiplier leurs efforts afin de suivre le rythme. D’autant plus que comparée à une ville comme Marrakech, Agadir a l’avantage de ne pas être très exposée à l’informel.

Quels sont vos projets au sein de l’AIHA ?

Nous travaillons actuellement au développement de notre Centre de formation appliquée (CFA).Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un centre de formation pour les jeunes déjà actifs dans le secteur du tourisme ou de jeunes désirant intégrer le secteur. Une fois intégrés, ces jeunes peuvent suivre une formation théorique et pratique avec deux jours par semaine de théorie et quatre jours de pratique dans l’un des hôtels de la ville.

À noter qu’au sein de l’établissement d’accueil, ils ne sont pas considérés comme des stagiaires mais plutôt comme des apprentis. De plus, cette formation de 6 mois est strictement gratuite et donne même lieu à une petite rémunération pour couvrir les frais de déplacement des apprentis. Aussi, à la fin de leur cursus, les lauréats sont automatiquement employés par l’hôtel où ils ont suivi leur formation ou encore dans le marché qui est très friand de ce genre de formation très qualifiant.  En effet, le manque de compétences formées dans les meilleurs standards se fait beaucoup sentir. À ce titre, nous désirons élargir les axes de formation et développer encore plus les compétences de nos lauréats.

Le Festival Timitar ouvre ses portes demain. Comment cela influe-t-il sur les arrivées touristiques ?

Plus le Festival Timitar acquerra une dimension internationale, plus il générera des arrivées touristiques.

À noter que lors de cette édition les dates de tenue du festival nous ont été communiquées une année à l’avance et donc nous verrons si cela aura un impact sur les arrivées touristiques. Entre-temps, cet événement qui en est aujourd’hui à sa 11ème édition reste le meilleur ambassadeur de la culture amazighe et un bon allié dans la promotion de la ville d’Agadir.

Publié 18 juin 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Joyeuse ambiance au Sofitel Thalassa Sea & Spa d’Agadir pour célébrer les 50 ans de la marque Thalassa Sea & Spa

Monsieur Karbownik et le personnel du Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa invitaient ce soir pour fêter les 50 ans de la marque Thalassa Sea & Spa.

IMG_3354

A cette occasion Abbes, le chef pâtissier, avait confectionné un magnifique (et délicieux) gâteau d’anniversaire

IMG_3360

IMG_3361

 

Il y avait beaucoup de monde pour fêter l’événement :

IMG_3363

IMG_3364

 

Deux photos « de famille » :

IMG_3366

IMG_3368

Publié 19 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Bons moments, Hôtellerie

Vous êtes invités le lundi 19 mai à 19h30 au Sofitel Thalassa Sea & Spa pour célébrer les 50 ans de la marque Thalassa Sea & Spa, référence en matière de bien-être du Groupe Accor.

image007CP50 ans thalassa-2CP50 ans thalassa-3

Publié 17 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Bons moments, Hôtellerie, Santé

Tourisme, bon trimestre pour Agadir

par Bilal Mousjid – media24.com

Agadir2

Le tourisme à Agadir ne connaît pas la crise. Preuve en est la progression de l’activité au mois de mars : + 8 % d’arrivées et + 10,5 % de nuitées. Les deux destinations phares du Maroc, Marrekech et Agadir, annoncent donc une bonne reprise du tourisme cette année.
Plus de 73.000 touristes, contre 67.000 en mars 2013, ont foulé le sol de la ville d’Agadir. Et ils y ont passé environ 330.000 nuitées, faisant ainsi augmenter la durée moyenne de séjour à 4,98, contre 4,89 en mars 2013.
Ce sont les Allemands qui tiennent le haut du pavé avec plus de 2.100 arrivées, en progression de 32,14 % par rapport à la même période de l’année écoulée, et 9.975 nuitées, soit + 22 %.  Le marché national arrive, sans surprise, en deuxième position avec 1.335 arrivées, en progression de 8,15 %, et 5.417 nuitées. Celles-ci ont augmenté de 15 % par
rapport à l’année précédente. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le marché français n’a évolué que de 1,3 %, avec quelque 1.300 touristes, loin derrière la Suède (897 arrivées, soit + 334), et la Pologne, dont les arrivées (548) et les nuitées (4750) ont évolué, respectivement, de 24,6 % et 66 %. Rien que ça !

D’autres marchés ont enregistré des progressions spectaculaires. Les Belges, par exemple, ont passé plus de 3.878 nuitées à Agadir en mars dernier, soit + 13 %. La Finlande a enregistré une augmentation, tenez-vous bien, de 519 %, ce qui correspond à 2.800 nuitées. Les Américains, quant à eux, ont passé plus de 2.400 nuitées en mars 2014. Cela fait + 270 % par rapport à 2013 ! Idem pour les Norvégiens.
L’Angleterre, les Emirats arabes unis, le Canada la Hollande, l’Arabie Saoudite ont, à leur tour, fait une progression significative. Toutefois, l’activité a connu aussi des marchés en
baisse par rapport à la même période 2013. Il s’agit notamment de la Russie avec -1403 d’arrivées, soit -84,98 % et -8209 nuitées, soit -85,82 %.

Le taux d’occupation moyen dans les établissements classés n’a pas manqué de suivre la tendance, passant de 49,79 %, en mars 2013, à 54 % en mars 2014, soit + 8,55 %. Un vrai
exploit !
Par ailleurs, au terme du 1er trimestre, l’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville fait ressortir une augmentation de +7,58% en termes de nuitées, soit 192.335 visiteurs reçus durant ce début d’année 2014 par rapport à 178.777 visiteurs reçus en 2013.

Qu’en est-il des nuitées ? : +105.010, en progression de +11,31% par rapport au premier trimestre de 2013, soit 1033 833 nuitées au total.

La deuxième destination touristique du royaume promet de belles surprises pour le reste de l’année.

Publié 19 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Hôtellerie : Perfectionnement linguistique en français et en anglais

 lopinion.ma
Hotellerie
C ‘est une bonne initiative prise par la direction générale du site Sofitel à Agadir, coiffée par Daniel Karbownik, au sujet du perfectionnement linguistique aux profit des employés. En effet, le petit personnel (à l’accueil, restauration, service des chambres, conciergerie …), et ce dans tous les hôtels, a besoin d’une mise à niveau linguistique, pour être assuré des discussions, demandes, suggestions des clients et autres contacts.
Le volet linguistique est aussi déterminant dans la satisfaction des séjours et fait partie des prestations de grands établissements, tout particulièrement les cinq étoiles. C’est dans cet esprit que le Sofitel Agadir et l’Institut Français d’Agadir ont démontré leur volonté d’améliorer le niveau de la langue française pour l’ensemble des employés du Resort Sofitel Agadir.
C’est dans ce cadre qu’une convention de partenariat a été signée ce vendredi 11 avril à la Galerie du Sofitel Agadir Royal Bay en présence de Pascal Hajjali, Directeur de l’Institut français d’Agadir, et Daniel Karbownik Area General manager Sofitel Maroc Sud, afin de renforcer la coopération entre le réseau culturel français. Une centaine d’employés du Resort vont ainsi suivre des programmes de Français Langue Étrangère.
La convention prévoit le développement des ressources humaines dans le domaine de la formation à travers l’évaluation de la langue française chez les Ambassadeurs (les employés) du Sofitel et de les accompagner ainsi tout au long de leur parcours professionnel afin d’améliorer leur bien-être au travail. En effet, avec un français correct, usuel en fonction des postes de travail de chaque ambassadeur, on ne fait que renforcer la bonne communication entre clients et personnel des hôtels.
A signaler que le Sofitel Agadir déploie depuis Novembre 2013 des cours de perfectionnement en langue anglaise par niveau et par métiers avec des modules qui ciblent des sujets que les ambassadeurs rencontrent dans leurs milieux de travail. Ce projet, pensé sur le long terme, a pour vocation de former de véritables Ambassadeurs, représentants de la marque Sofitel à travers le monde et de les accompagner tant sur le plan professionnel que personnel.
Cette excellente initiative linguistique doit être élargie plus encore, notamment avec un perfectionnement de la langue allemande, la russe, notamment (vu le potentiel client reçoit client que reçoit la destination). Il est judicieux que l’initiative du Sofitel soit également adoptée par les tous les établissements hôteliers de la station balnéaire.
C’est là d’ailleurs une occasion pour l’AIH Agadir, de développer tout un programme de perfectionnement linguistique, en faveur du personnel hôtelier afin d’enrichir le relations entre clients et employés. Faut-il rappeler que le tourisme c’est avant des prestations basées sur un perfectionnement dans le milieu de travail dont celui de la communication, qui agrémente le séjour et apporte une bonne image de marque à la fois aux établissements hôteliers, mais à la destination également. Bravo à l’initiative du Sofitel et bonne continuation pour les deux établissements de référence hôtelières dans la destination Agadir.

Publié 18 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie, Tourisme

Tourisme : Agadir manque de capacité litière

par Malika Alami – leconomiste.com

  • Le problème de la mise à niveau d’une douzaine d’établissements reste posé
  • Des hôtels ont du mal à faire face à leur charge malgré la hausse des arrivées dans la ville
Malgré les engagements et les démarrages de chantiers, il y a en réalité trop peu de réalisations sur le terrain. Sur Founty on ne compte plus les chantiers à l’arrêt

Malgré les engagements et les démarrages de chantiers, il y a en réalité trop peu de réalisations sur le terrain. Sur Founty on ne compte plus les chantiers à l’arrêt

La destination Agadir continue à remonter la pente. C’est du moins ce que laissent entrevoir les derniers chiffres du Conseil régional du tourisme (CRT) de la station balnéaire. Ce sont 192.335 touristes qui ont visité la station balnéaire durant les trois premiers mois de 2014, générant plus de 1,03 million de nuitées, soit une augmentation respectivement de 7,58 et 11,31% comparativement au 1er trimestre 2013. Cette hausse de l’activité reste toutefois toute relative. La destination avec plus de 3.000 nouveaux lits arrive à peine à réaliser le nombre de nuitées de 2007, une année de référence. Lors du premier trimestre 2007 en effet, la ville avait enregistré plus de 1,04 million de nuitées. Pourtant, aujourd’hui, les principaux marchés émetteurs étrangers sont en hausse. Certains marchés sont cependant en recul. La plus forte baisse relève, lors du trimestre dernier, du marché russe avec une chute de 68,89 et 65,79% respectivement en arrivées et en nuitées. Pour doper ce marché, les membres du CRT ont participé tout dernièrement à la foire de Moscou. Aujourd’hui, les perspectives sont prometteuses avec la mise en place de trois charters par semaine à partir de ce mois d’avril, reliant ce marché à Agadir. Les professionnels disent aussi être en négociation avec le tour-opérateur Pegase pour un véritable retour et développement sur la station balnéaire. La démarche est d’intérêt car le marché russe est à fort potentiel même si sa part de marché en termes de nuitées sur la destination Agadir lors des deux premiers mois 2014 ne dépasse pas 0,83% contre 1,76% en 2013 lors de la même période. Le développement de ce marché sur la destination comme celui d’autres marchés ne pourra cependant se faire sans capacité litière additionnelle. Les tour-opérateurs des marchés émetteurs étrangers ne cessent de le répéter à chaque rencontre avec les professionnels. Rappelons que depuis les années 1980, la cité compte un nombre presque inchangé de 26.000 lits, suite à la fermeture de certains établissements. Malgré les engagements et les démarrages de chantiers, il y a en réalité trop peu de réalisations sur le terrain. Ceci sans compter la vétusté de près de 8.000 lits qui n’arrivent plus à drainer ces dernières années assez de touristes pour maintenir leur produit. Les établissements n’ont même pas assez de recettes pour faire face à leur charge. Le programme Rénovotel est encore inadapté selon les professionnels. Aussi, le problème de la mise à niveau de nombreux hôtels reste encore posé malgré tous les discours. Dommage, Agadir pâtit vraiment de cette situation qui perdure.

Publié 18 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Aménagement, Hôtellerie, Tourisme

%d blogueurs aiment cette page :