Archives de la catégorie ‘Peinture

Vernissage ce soir à l’Institut Français de l’exposition de tableaux de Hanae Rati Taleb

Hanae Rati Taleb, artiste peintre qui vit à Mirleft présentait ce soir son exposition à l’Institut Français :

IMG_9643

Ses oeuvres sont inspirées à la fois par le cubisme qu’elle adore et par ses origines berbères : elle peint les scènes du quotidien des femmes amazighes.
Son expression : de larges a-plats de couleurs vives et lumineuses délimités par du noir, le tout sur fond noir, bleu ou rouge.

De grands tableaux très agréables à voir sur des thèmes berbères : extraction de l’huile d’argan, visite chez la voyante ou encore un mariage. Sur ses toiles, on retrouve un motif de tapis, un bijou, un instrument de musique ou encore des éléments de l’alphabet tifinagh.

Elle a choisi ce tableau « La Voyante » pour poser pour le Blog d’Agadir.

IMG_9639

Ses oeuvres exposées à l’Institut Français :

IMG_9632

IMG_9633

IMG_9634

IMG_9635

IMG_9636

IMG_9637

IMG_9638

IMG_9640

 

Cette exposition se tient à l’Institut Français d’Agadir jusqu’au 30 mai 2015

Photos M. Terrier

Publicités

Publié 15 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’exposition des oeuvres d’Abdelaziz Haounati à l’Institut Français d’Agadir

C’est une très belle exposition que nous a présenté ce soir Pascal Hajaali : les oeuvres d’un jeune artiste de la région, Abdelaziz Haounati

IMG_8421

IMG_8413

Abdelaziz Haounati devant une de ses oeuvres :

IMG_8418

Quelques uns des tableaux présentés pour cette exposition :

IMG_8414

IMG_8409

IMG_8410

IMG_8411

IMG_8412

IMG_8415

IMG_8417

IMG_8422

Vraiment, une remarquable exposition et tous les tableaux sont agréables à regarder autant pour le choix des couleurs que pour la sûreté du trait.

L’exposition se tient jusqu’au 13 mai à l’Institut Français d’Agadir.

Publié 22 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

VERNISSAGE de l’EXPOSITION Khalid Beli et Mohammed Berrada à l’Institut français d’Agadir le 10 avril à 19H30

L’Institut français d’Agadir a le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition organisée en l’honneur de Khalid Beli et Mohammed Berrada :

 VERNISSAGE de l’EXPOSITION

Khalid Beli et Mohammed Berrada

 Institut français d’Agadir

 le Vendredi 10 avril à 19h30

Entrée libre

2f2d49abb82c83309bcbedac55be95a7

Mohammed Berrada

Mohammed Berrada est né le 08/10/1983 à El jadida. Il vit et travaille à Agadir, c’est un Artiste peintre, Professeur d’arts plastiques, Président de l’association mass-art.

Une force, un geste, une expression…

Les thèmes des peintures de Mohammed Berrada, sont puisés dans la vie ordinaire, typiquement marocaine. Beaucoup de scènes surgissent de la mémoire de son passé et font l’objet de ses tableaux : marchés traditionnels, souks, places publiques, ruelles avec arcades et personnages, coupoles et maisons traditionnelles, architecture de différentes régions du Maroc, terrasses …

Les sensations que l’artiste a toujours éprouvées devant ces spectacles l’ont amené à choisir une technique qui met bien en valeur le thème de ses œuvres et l’impression qu’il cherche à en donner.

« Avant d’être des murs, une maison est d’abord un lieu convivial, un regroupement de personnes, des sentiments divers, une vie, des vies ! Une place est un lieu avec une âme… Et c’est justement cette âme qui intéresse ma démarche. »

 

Khalid Beli

Khalid Belli est un jeune artiste peintre et sculpteur, berbère marocain, il est diplômé de l’École des arts plastiques et des arts appliquées d’Essaouira. Ce jeune Peintre s’inspire des arts contemporains. Il nous livre sa vision artistique riche en couleurs en signes et symboles. Dans un cadre purement abstrait, son oeuvre se caractérise par une composition lyrique et une technique toujours en mouvement.

Khalid Belli puise son inspiration des scènes de la vie quotidienne, il les reconstitue puis les transcrit sur ses toiles par des touches qui traduisent des émotions profondes et intimes. Par ailleurs, il se réfère à sa propre Culture Amazighe.

Pour plus d’informations, suivez sur les réseaux sociaux :

Facebook: Institut français d’Agadir / https://www.facebook.com/institutfrancaisagadir

Publié 8 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’Exposition « Le Souss contemporain »

Hier soir avait lieu au Sofitel Thalassa Sea & Spa, le vernissage de l’exposition « Le Souss contemporain »

Les artistes El Imam Djimi, Lahcen Achik, Mustapha Belkadi et Abderrazak Benyakhlef y présentent quelques unes de leurs oeuvres.

Voici quelques photos de cette exposition qui sera présentée jusqu’au 28 mars et sur laquelle, je reviendrai plus longuement dans quelques jours :

IMG_7008

IMG_7009

IMG_7010

IMG_7011

IMG_7012

IMG_7013

IMG_7014

IMG_7015

IMG_7016

IMG_7017

IMG_7018

IMG_7019

 

 

Publié 18 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’Exposition « Le Souss contemporain » demain soir 19 H 30 à la galerie du Sofitel Thalassa Sea & Spa

IFA_0003

L’exposition sera présentée jusqu’au 28 mars

 

IFA

Publié 16 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’Exposition AOMAR AJBOUR à l’Institut Français d’Agadir le Jeudi 23 octobre à 18h30

VERNISSAGE

Exposition

AOMAR AJBOUR

 

En présence de l’artiste

 

Institut Français d’Agadir

Jeudi 23 octobre à 18h30

 

.

.

Aomar Ajbour est le second artiste, après Omar Brouzi, que l’Institut vous invite à découvrir dans le cadre d’Art’n Souss.

Aomar Ajbour, est né et vit à Tiznit, où il travaille. Il est l’exemple type de l’artiste touche-à-tout, doué dans de nombreuses disciplines du registre artistique. Aomar Ajbour est intéressé par nombre de disciplines picturales, la peinture bien sûr, mais aussi l’aquarelle, la création de bandes dessinées, de portraits à l’encre, musicien très impliqué dans son groupe, Silver Kasbah, et professeur d’arts plastiques. Les tableaux de l’exposition que nous vous proposons frappent par leur différence d’expression plastique, tant par la composition que par le choix de la gamme chromatique.

.

Cette exposition est organisée dans le cadre du projet Art’n Souss qui accueille sur plusieurs semaines les artistes, originaires de la région du Souss, Omar Brouzi, Aomar Ajbour et Mohamed Charhabi.

.

Du jeudi 23 au vendredi 31 octobre
            Institut français d’Agadir

 

Publié 22 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’exposition REGARD ENIGMATIQUE, REGARD POETIQUE de SALAH BENJKANE au Sous-sol Art Gallery jeudi 16 octobre à 19H

!cid_ii_148ef4d01fd3f618

 Expo du 16 Octobre au 12 Novembre 2014

__________________________

!cid_ii_148ef4c27aabe0b1

Jemia Kamal Semlali

Publié 15 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Expositions, Peinture

Vernissage de l’exposition Hervé Metterie au Musée Municipal du Patrimoine Amazigh

.

.

Né en 1947 à St Adresse (Seine maritime), j’ai appris la peinture à Montparnasse Un studio de dessin de tissus d’ameublement et de linge de maison Triodes a Pans, a occupé l’essentiel de ma vie professionnelle.

En 2006 je me suis installé à Asilah. la Cité des Arts au Maroc, où j’ai repris la peinture, notamment la peinture a l’huile sur bois.

Mes influences principales sont te fauvisme, l’école de Pont Aven. André Derain, Vlamenck, Van Dongen. Mais comment rester insensible à l’architecture et aux couleurs marocaines ?

Comment oublier l’influence de mon métier en particulier le travail en aplat ? De là, les forts contrastes de ma peinture et son caractère naïf

Comment enfin oublier, la richesse des échanges avec les organisateurs et les visiteurs des expositions que j’ai proposées depuis trois ans, à Marrakech, Agadir, Tanger ? Amateurs et clients. marocains. français et d’un peu partout dans le monde, ont bien sûr nourri ma réflexion et fait évoluer mon travail.

On reconnait tout de suite dans certaines de ces oeuvres les paysages du nord du Maroc, avec ses pins parasols : Tanger, Asilah…

Hervé Metterie signe ses oeuvres de son prénom seul.

.

Quelques photos de cette exposition :

IMG_5667

IMG_5668

IMG_5669

IMG_5670

IMG_5671

IMG_5672

IMG_5673

IMG_5674

IMG_5675

 

L’exposition se tiendra jusqu’au 8 octobre au Musée Municipal du Patrimoine Amazigh d’Agadir

Publié 24 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Culture, Expositions, Peinture

Institut Français d’Agadir : Vernissage de l’exposition « Vie en valeurs » de Omar BROUZI

Nombreux étaient les artistes de la région d’Agadir venus assister au vernissage de l’exposition de Omar Brouzi.

M. Pascal Hajjali a présenté l’artiste et les circonstances qui ont amené Omar Brouzi à débuter cette série d’expositions.IMG_5463

IMG_5464

Omar Brouzi devant une de ses oeuvres :

IMG_5456

Vues des « Installations » extérieures qui mélangent sculpture, son et peinture.

IMG_5452

IMG_5453

IMG_5454

IMG_5455

Quelques uns des tableaux exposés :

IMG_5458

IMG_5459

IMG_5460

IMG_5461

IMG_5462

 

Cette exposition se tiendra à l’Institut Français d’Agadir jusqu’au 11 octobre 2014

 

 

 

Publié 17 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’Exposition « Duo Insolite » à la Galerie du Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa

Le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa accueillait hier soir 2 artistes passionnés aux multiples talents incarnant à eux deux un siècle de carrière : Alain Gerez et Jean-Baptiste Valadié.

IMG_5232

Daniel Karbownik, Directeur Général du site Sofitel d’Agadir a présenté cette exposition en présence des deux artistes :

Daniel Karbownik, Jean-Baptiste Valadié et Alain Gerez

Daniel Karbownik, Jean-Baptiste Valadié et Alain Gerez

IMG_5233

 

C’est devant un somptueux buffet que ce vernissage avait lieu :

IMG_5228

Jean Baptiste Valadié

Jean-Baptiste Valadié devant une de ses oeuvres : "La Nomade"

Jean-Baptiste Valadié devant une de ses oeuvres : « La Nomade »

Né à Brive-la-Gaillarde, en 1933, Jean-Baptiste Valadié est artiste peintre, sculpteur, graveur, dessinateur, lithographe  et illustrateur.
Il fait ses premiers pas artistiques parisiens au cours Charpentier, à Montparnasse. Puis, durant quatre années, il est élève aux Arts Appliqués (diplômé en 1955), tandis qu’il exerce, par ailleurs, ses talents de dessinateur autour de la Place du Tertre. Grand voyageur, c’est en 1956 qu’il signe sa première exposition à Dakar (Sénégal). En 1960, durant son service militaire, il expose à Alger.
S’ensuivent de nombreuses expositions en France (Paris, Cannes, Lyon…) et dans le monde entier: Afrique du Sud, Angleterre, Australie, Etats-Unis, Japon, Suède, Suisse, Belgique…où l’artiste capable de s’exprimer avec la même légèreté, la même douceur, quelle que soit la technique qu’il emploie, laisse sur la toile ou le papier l’empreinte de ses rêves éveillés.

Alain Gerez

Alain Gerez devant une de ses créations, un magnifique taureau

Alain Gerez devant une de ses créations, un magnifique taureau

Alain Gerez est un artiste dans l’âme depuis toujours. Après une prépa en Arts appliqués à Lyon, il sera designer diplômé des Arts Décoratifs de Paris, puis architecte pendant plusieurs années, il s’est consacré pendant 25 ans de sa vie à son métier d’architecte et de concepteur de golf dans 11 pays différents. Depuis 15 ans, il a choisi de se consacrer à plein temps à la peinture. Cependant ses formations d’architecte et de designer reprennent le dessus, et conduisent ce globe-trotter à exprimer sa créativité à travers des sculptures singulières des « Femmes Araignées » ou encore d’ « hippopotames »
L’exposition de l’artiste Alain Gerez dévoile les formes et les couleurs de sculptures uniques et très novatrices aux formats étonnants allant de 80 cm à plus de 4 m.

Quelques photos prises au fil de cette visite :

IMG_5226

IMG_5223

IMG_5221

IMG_5220

IMG_5219

IMG_5218

La Nomade

La Nomade

Le châle noir

Le châle noir

Esmeralda

Esmeralda

La boule cassée

La boule cassée

 Photos M. Terrier

L’exposition est gratuite et ouverte au public.

Elle a lieu jusqu’au 5 novembre 2014 à la Galerie du Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa.

Publié 11 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Culture, Peinture

Exposition « Duo Insolite » à la Galerie du Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa du 5 septembre au 5 novembre 2014

PAR ALAIN GEREZ ET JEAN-BAPTISTE VALADIE

Le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa toujours dans sa volonté d’établir un lien durable avec le monde artistique, accueillera du 5 septembre au 5 novembre prochain l’exposition de sculptures et peintures de 2 artistes : Alain Gerez et Jean-Baptiste Valadié, amis dans l’âme mais que tout oppose dans l’art. L’un tire son inspiration d’un univers décalé tandis que l’autre exprime son art d’une façon plus classique : un « Duo insolite » exclusif.

Alain Gerez

.

Alain Gerez, créateur d’extravagance

Cet artiste complet, s’est consacré pendant 25 ans de sa vie à son métier d’architecte et de concepteur de golf dans 11 pays différents. Homme intrépide, déterminé à aller jusqu’au bout de ses rêves, il décide en 2004 de se consacrer à plein temps à la peinture. Cependant ses formations d’architecte et de designer reprennent le dessus, et conduisent ce globe-trotter à exprimer sa créativité à travers des sculptures singulières des « Femmes Araignées » ou encore d’ « hippopotames ». Depuis, avec une énergie impressionnante et une boulimie créative hors du commun, il innove dans l’art pictural et la sculpture en créant son propre style. L’exposition de l’artiste Alain Gerez nous dévoilera les formes et les couleurs de sculptures uniques et très novatrices aux formats étonnants allant de 80 cm à plus de 4 m.

.

.

.

.

.

.

.

.
JB Valadié.

Jean-Baptiste Valadié, poète en couleur

Né à Brive-la-Gaillarde, en 1933, Jean-Baptiste Valadié est artiste peintre, sculpteur, graveur, dessinateur, lithographe et illustrateur. Il fait ses premiers pas artistiques parisiens au cours Charpentier, à Montparnasse. Grand voyageur, c’est en 1956 qu’il signe sa première exposition à Dakar (Sénégal). En 1960, durant son service militaire, il expose à Alger. S’ensuivent alors de nombreuses expositions en France (Paris, Cannes, Lyon…) et dans le monde entier où l’artiste capable de s’exprimer avec la même légèreté, la même douceur, quelle que soit la technique qu’il emploie, laisse sur la toile ou le papier l’empreinte de ses rêves éveillés.

.

.

.

.

.

.

Le Sofitel Agadir Thalassa Sea & Spa est heureux d’accueillir ces 2 artistes passionnés aux multiples talents incarnant à eux deux un siècle de carrière.

L’exposition est gratuite et ouverte au public.

Du 5 septembre au 5 novembre 2014 à la Galerie du Sofitel Agadir Thalassa sea & spa.

Vernissage mercredi 10 septembre à 19h30

Communiqué de Susanne Strandänger pour son exposition « La Magie du Maroc » au Musée Municipal

Mon exposition  » La Magie du Maroc  » au Musée Municipal du Patrimoine Amazigh d´ Agadir est prolongée jusqu´au 9 Août  !

Susanne Strandänger

DSC_2705

Publié 2 août 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Expositions, Peinture

L’artiste peintre suédoise Susanne Strandänger expose ses œuvres rétrospectives au Musée Municipal du Patrimoine Amazigh d’Agadir du  9 au 26 juillet.

10503730_315068695318953_710945472_o

10473513_315068838652272_982905446_o

10502443_315068821985607_1194130294_n

10487648_315069045318918_161184176_n

Deux articles de presse concernant Susanne Strandänger  parus sur Libération (2012) et l’Opinion (2014) :

10484800_315069128652243_322024451_o (1)

10491323_315068935318929_1715802229_o

 

Un article de Pierre RAYMAND (Critique d’art, Paris) paru sur lopinion.ma

 

Susanne Strandänger : La magie du Maroc
 
Aboutissement d’un travail personnalisé, la peinture de Susanne est une nouvelle approche plastique qui révèle sa sensibilité et son genre néo figuratif interprétant magnifiquement ses impressions et ses états d’âme :  Expression du mouvement par la recherche de l’équilibre entre les formes et la couleur, vibrations des couleurs par emploi des contrastes, expression d’émotions et de ressentis grâce à une gestuelle spontanée et une économie de moyens au niveau de la matière et des couleurs. L’artiste nous fait voir un travail semi figuratif inspiré de la nature, notamment les éléments les plus éloquents. Là se trouvent à la fois la couleur et le mouvement -même s’il est éventuellement plus vécu par l’artiste peintre que retranscrit sur la toile- ainsi qu’une vision plus personnelle du monde extérieur.
Ni purement figuratives, ni plutôt abstraites, ses œuvres oniriques sont faites de touches successives, relatant ses vécus et ses rêves, le tout en mouvement et en profondeur, ce qui caractérise son approche picturale qualifiée de « nouvelle  figuration expressive ». Le caractère exceptionnel des œuvres expressionnistes de Susanne émane d’une recherche plastique consistante basée sur des motifs saisis sur le vif, avec une grande sensibilité chromatique et maîtrise picturale.
Vivacité des touches successives, à l’instar de la technique abstractive, le mouvement de la composition, les atmosphères dénuées de l’exotisme et dépouillées de tout détail anecdotique, la magie de la lumière et la rhétorique du corps procurant le rêve: telles sont les composantes de l’acte créatif conçu par cette artiste peintre qui n’a cessé d’exercer sa fascination picturale sur le public avisé. Loin de toute tendance occidentalisée, sa peinture extatique et introspective s’inscrit dans une actualité intemporelle. Elle n’est pas à indexer à un quelconque courant de l’art figuratif ou dit à tort “orientaliste “. L’objet devient ainsi prétexte aux jeux innombrables de combinaisons qui s’offrent au regard, telles des partitions musicales au rythme latent.
Susanne capte et restitue en couleurs magiques la beauté apparente et latente des formes, dans une gestualité débordante et fluidité chromatique surprenante. Après avoir dépassé l’esprit restreint de la figuration et de l’abstraction qui semblent avoir atteint leurs limites à l’étranger, l’artiste remet en question les mouvements picturaux passés et présents, en élaborant avec certitude et maîtrise un langage plastique qui engendre par son contenu esthétique  une nouvelle vision du corps loin de toute sensualité séductrice, et ce grâce à ses séjours au Maroc.
La dimension absracto-figurative de ses tableaux ne se borne pas à une simple énonciation expressive, mais implique la notion de rêve liée à celle de représentation subjective.
L’artiste mis en toile les fragments du corps et détourne son sens au pluriel qu’il perçoit et perturbe la lisibilité immédiate de son œuvre qui connote très souvent la chaleur et les atmosphères humanisées.
L’élément référentiel de base est pour Susanne les traces de la mémoire, les couleurs du rêve et la polyformité des tâches juxtaposées à travers un traitement stylistique évoquant la technique de l’équidensité et de la transparence.
L’artiste nous invite à contempler ses réminiscences dont le point de base est le sens fugace et la métaphore de la forme qui ne perd pas son identité pour se muer en impressions vagues, à la limite de la visibilité. On assiste ainsi à une scénographie double dont la démarche plastique repose sur deux unités visuelles: celle de la liberté gestuelle, voire lyrique et celle moins libre et plus conditionnée de l’usage structuré des contours.
Avec sa nouvelle aventure plastique, Susanne valorise la dimension profonde de “là et maintenant”. Sa peinture néo-figurative nous révèle l’esprit de ses investigations; esprit qui s’adonne avec la passion d’une poétesse à la création plastique où s’exprime en profondeur le registre de sa sensibilité d’artiste chercheur. Elle nous propose un monde semi abstrait inhérent à sa vision des choses et des êtres. Son procédé technique repose sur les contrastes, la vie des silhouettes, les lumières des ombres et les valeurs chromatiques généreuses.
Bien que matérialité visible, la peinture s’approprie inlassablement la spiritualité du corps et en réinvente la teneur et la dimension. Elle ne cesse de mettre en scène le souffle qui la sous-tend, tendant ainsi à déconstruire la dichotomie si traditionnelle de la couleur et de la trace, à travers diverses possibilités offertes par l’art abstrait. Elle-même trace, la peinture de Susanne demeure marquée par ce qui fait la communicabilité de l’humain, certes au-delà du message et de l’apriorique du sens, mais au cœur de ce qui érige la trace en image polysémique.

Publié 28 juin 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Institut Français d’Agadir : Exposition « De Tanger à Tanger » de Mohammed Melehi, du jeudi 5 au jeudi 19 juin à la Galerie du Sofitel Thalassa Sea and Spa

Du jeudi 5 au jeudi 19 juin, l’Institut français d’Agadir accueille l’exposition De Tanger à Tanger de l’artiste Mohammed Melehi. Cette exposition a déjà été proposée à Tanger et à Oujda où elle a été très bien reçue par le public. Par chance, elle se pose quelques semaines à Agadir. Un vernissage en présence de l’artiste aura lieu jeudi 5 juin à 19 heure 30.

Print

EXPOSITION Mohamed MELEHI  

DE TANGER À TANGER…                                       

En présence de Mohamed MELEHI – Artiste peintre

Galerie du Sofitel Thalassa Sea and Spa

Du jeudi 5 au jeudi 19 juin 2014

Vernissage – Jeudi 5 juin à 19h30

Mohammed Melehi, né en 1936 à Asilah, fait partie des premiers artistes marocains ayant travaillé sur l’identité en lien avec les problématiques de l’art contemporain international. Entre Afrique et Europe, il ne cesse d’interroger les origines à travers des symboles qu’il a créés à partir d’archétypes de cultures archaïques, tout en les dynamisant, les renouvelant par la couleur et l’organisation de l’espace. Ainsi la vague que l’on retrouve dans l’ensemble de son œuvre, si elle fait aussi référence à l’environnement maritime dans lequel le peintre a grandi, mer et ciel étoilé, agit comme une vibration colorée qui perturbe et modifie l’espace sur lequel elle se déplace. L’artiste touche à tout. En effet, il a déjà participé à des travaux sur l’architecture, à de l’action painting et à des collages.

Maître de la couleur Mohammed Melehi crée des paysages poétiques grâce à une architecture de formes colorées, toujours allusives où l’abstraction n’évacue pas la référence forte à la nature. Jouant sur les nuances d’une palette où le bleu règne sans s’imposer, il crée, de toile en toile, à travers une répétition de motifs, un rythme accordé aux mouvements même de la lumière se modifiant entre le jour et la nuit. Ainsi, dans l’exposition, une suite de ciels où le gris, le jaune, le vert et le rouge élaborent, dans le silence, une mélodie perceptible au visiteur attentif.

L’Institut français d’Agadir est honoré d’accueillir l’exposition de Tanger à Tanger de Mohammed Melehi à la Galerie du Sofitel Thalassa. Le vernissage aura lieu jeudi 5 juin à 19 heures 30 en présence de l’artiste. C’est pour vous l’occasion de rencontrer l’artiste et de l’interroger sur son parcours, son inspiration.

Entrée libre

 

Publié 28 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Expositions, Peinture

Sortie d’un recueil des œuvres de l’artiste Geneviève Barrier Demnati

lemag.ma

6658906-10045427

Geneviève Barrier Demnati, artiste-peintre parisienne, charmée par le Maroc, a choisi dès le début du 20è siècle de s’y installer . Les éditions Graphely viennent de publier un livre biographique recueillant ses œuvres.

Préparé par la petite-fille de Geneviève, Malika Demnati El Mansouri, cet ouvrage reconstitue le parcours de cette artiste hors-pair, qui a parcouru, seule à dos de cheval ou de dromadaire, le désert du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, sillonnant les contrées de ce monde, de Figuig à Médenine, en passant par Touggourt, Ghardaia, Beni-Ounif, jusqu’à Demnate et Agadir au Maroc. 

Geneviève Barrier Demnati, née en France en 1893, est l’une des artistes peintres dont les œuvres ont sillonné les galeries mondiales entre 1920 et 1960. Elle faisait partie du groupe des peintres étrangers au Maroc dont la plume a séduit plus d’un, tel Maurice Privat qui a écrit qu’ « à défaut d’être peintre, elle aurait pu sans conteste être écrivain ». 

« C’est une femme altière, qui avait fait du désert une part de son royaume et reconnu dans les ondulations brulantes, les signes qui cisèlent dans l’esprit, l’unité et l’infini », dit d’elle l’historien d’art de renommée internationale, Maurice Arama, qui a écrit la préface du livre. 

« Toiles et pastels nimbés par le silence, croquis vifs, observations colorées qui subtilisent à l’atmosphère des notes magiques, des pochades dont le soir imbibe les ombres du rugueux de l’impatience ». Tel est cet ouvrage, comme décrit par Arama. 

Parmi environ 130 œuvres que compte cet ouvrage, l’ont trouves des portraits de personnalités connues, telles Louis Lanave, constructeur du chemin de fer de Djibouti à Addis Abeba, et son épouse Noëlie, mais également des gens de tous les jours que l’artiste a rencontrées lors de son long périple dans le désert, ou durant son séjour à Taroudant et Marrakech. 

On y trouve aussi des peintures captant des moments anodins mais combien marquants et mémorables, telle la toile du forgeron, celle de la préparation du couscous à Taroudant ou encore la mosquée Koutoubia à Marrakech peinte avec un effet crépuscule lui donnant un trait fascinant. 

« A travers ses œuvres, Geneviève Barrier Demnati a obtenu son statut d’artiste qui s’est consacrée au Sahara », comme l’a bien décrite Paul Barlatier, dans un article paru le 28 mars 1928. Geneviève, poursuivait-il, est devenue le peintre le plus véridique, le plus consciencieux et le plus fidèle du Sahara. Elle s’est gardée de le transposer, de l’outrer chromatiquement, de le déformer… 

Jean Sermaye soulignait en mars 1935, que tous ceux qui ont connu le Sahara, tous ceux qui aiment le Maroc, lui seront reconnaissants de revivifier leurs souvenirs et d’exprimer, avec une puissante vérité, tout le charme inconnu des grandes solitudes, tout le pittoresque prenant du Maroc intérieur. 

A travers son récit, Malika Demnati El Mansouri interroge ceux qui ont connu la femme et l’artiste. Elle évoque la disparition de grand-mère avec des mots émouvants: « A cette terre, elle a fait don de son coeur et de son talent. Elle y a reçu la foi. Elle repose en musulmane sous la voûte céleste choisie, pour son paisible éclat, pour sa vérité ». 

Pour son premier déplacement au Maroc, Geneviève Barrier Demnati s’est rendue en 1922-23 à Meknès. En 1923, elle crée le groupe Kasbah qui regroupe les artistes français vivant au Maroc. Sa traversée du désert tunisien et algérien en 1924-25 (puis en 1926-27) à dos de dromadaire accompagnée par des nomades, fut la source d’inspiration de Geneviève pour beaucoup de ses oeuvres. A son retour, elle rencontre Lahoussine Demnati avec qui elle se marie en 1929 et s’installe depuis à Marrakech. 

Tout au long de son existence, cette artiste-peintre a réalisé des dizaines d’expositions et reçu plusieurs distinctions, dont le Prix Bernheim de Villers (Marseille), le Prix de Tunisie décerné au Salon des Artistes Français, et le Prix Karl Beulé, décerné par l’Académie des Beaux-arts.

Publié 24 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Art, Culture, Peinture

Un petit retour à l’exposition « Mon autre Moi » de Salwa Lmimouni au Royal Atlas

Ce petit retour simplement pour faire remarquer que Salwa Lmimouni est la première artiste (à l’international apparemment) à prolonger le contenu de la toile jusqu’au chevalet, prolongement de la couleur et parfois du détail.

Détails de quelques tableaux qui illustrent cette remarque :

Prolongement de la couleur :

IMG_3098

IMG_3100

IMG_3103

IMG_3109

 

Prolongement d’un motif :

IMG_3099

IMG_3101

 

 

Une belle finition pour agrémenter la présentation !

Publié 15 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

« Mon autre Moi » Exposition de Salwa Lmimouni au Royal Atlas d’Agadir jusqu’au 25 mai.

1610033_866778486671563_7335198089123122253_n

Peintre autodidacte née en 1972 à Oujda, Salwa Lmimouni réfute toute appartenance à un courant esthétique précis, ne revendique aucun héritage hormis celui de livrer une réflexion poétique et intimiste n’ayant d’autre prétention que de peindre une histoire personnelle pleine d’énergie, d’émotion et de poésie, la sienne en l’occurrence, celle de « Mon autre Moi »

IMG_3097

IMG_3099

IMG_3100

IMG_3101

IMG_3103

IMG_3106

IMG_3107

IMG_3108

IMG_3109

 

 

Publié 14 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

Salwa Lmimouni explore son ‘autre moi’ le temps d’une exposition à Agadir

lemag.ma

Agadir- L’artiste-peintre Salwa Lmimouni accroche, du 9 au 25 mai aux cimaises d’un palace d’Agadir, une riche palette de tableaux où elle donne libre cours à ses émotions et son imaginaire, le temps d’une exposition savamment intitulée  »Mon autre Moi ».

1610033_866778486671563_7335198089123122253_n

La plupart des toiles sont une projection de mon imagination, de fragments de moi-même ou de ce que je vis au moment de peindre. Forcément des fois on est déchiré entre deux éléments ou plus et ça se voit automatiquement sur la toile », a confié l’artiste dans une déclaration à la MAP, en marge du vernissage vendredi de cette exposition.

L’exposition regroupe près d’une cinquantaine de toiles où prédominent les couleurs vives et chaudes avec une nette profusion de formes rondes qui souvent se fondent dans un mystérieux entrelacs de chromatismes et de rapports où le corps féminin irradie dans toute sa plénitude.

 »Ma démarche est animée par le désir d’imprimer une certaine vivacité à mes toiles, de telle sorte à ce que le corps féminin se sublime dans toute sa splendeur », a-t-elle expliqué, relevant que les couleurs chaudes lorsqu’elles émanent du cœur, celui d’une femme à fortiori, sont forcément porteuses d’énergie et de vitalité.

 »C’est vrai que le format m’entraîne vers une diversité technique dans le sens où tous mes visuels se rapportent à la féminité, à la sensualité, à la félinité, Bref vers tout ce qui fait +Mon autre Moi+ », dira-t-elle encore.

Et pour cause, l’exposition offre au regard un univers de personnages interactifs, des fois en postures de communion, des fois en élévation ou en ascension, où la fulgurance des couleurs donne le ton à la netteté du graphisme ou au dynamisme des lignes.

Entre figuration et abstraction, la fractale des couleurs tantôt opaques, tantôt chatoyantes ou tout simplement rouges ou blanches interpelle et saisit davantage par la force des lignes incisives qui, comme mordant dans la matière, s’ordonnancent et suivent un cheminement intérieur venu de très loin, à la limite du rêve, de l’onirisme.

Le résultat en est que les toiles de Salwa Lmimouni, designer graphique de formation, donnent à voir des silhouettes graciles de femmes parfois déhanchées ou piégées, parfois libérées de toute pesanteur dans des formes géométriques fragmentaires et fragmentées, comme pour dire la force des tensions internes qui animent l’œuvre dans son ensemble.

C’est d’ailleurs cette intensité qui fait dire à l’artiste français Michel Lipszyc, que la plasticienne  »nous entraîne dans son monde, ses rêves, mi réels, mi imaginaires, inspirée aussi par les événements qui ont marqué sa vie. Elle nous convie à une réflexion romantique, quelque fois sensuelle et parfois pleine de fureurs énergiques ».

Peintre autodidacte née en 1972 à Oujda, Salwa Lmimouni réfute toute appartenance à un courant esthétique précis, ne revendique aucun héritage hormis celui de livrer une réflexion poétique et intimiste n’ayant d’autre prétention que de peindre une histoire personnelle pleine d’énergie, d’émotion et de poésie, la sienne en l’occurrence, celle de « Mon autre Moi »

Publié 10 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Expositions, Peinture

Salwa Lmimouni expose à Agadir du 9 au 25 mai 2014 au Royal Atlas d’Agadir

 

.

.

Salwa Lmimouni est de retour à Agadir depuis près de 8 années, après un passage de 14 années à Rabat.

Son intérêt pour l’Art a toujours été présent.
En parallèle avec son métier de Designer graphique au sein de son agence de communication S DESIGN, elle anime des ateliers créatifs et ludiques dédiés aux enfants. Ses activités artistiques se prolongent jusqu’aux cours d’Arts plastiques qu’elle dispense dans certaines écoles privées et à l’organisation d’anniversaires thématiques.


Peintre autodidacte, sa passion pour la peinture fut une révélation, non pas de son talent artistique, mais de sa capacité à s’exprimer sur une toile.
Une fois son crayon ou pinceau en main, elle entre en transe avec le support et l’histoire se poursuit intuitivement… La première idée naît d’une couleur, d’une ligne ou d’une forme, puis le mouvement se fait seul jusqu’à prolonger son sentiment, son émotion du moment ou, tout simplement, une projection spontanée de son imagination.

Ses peintures la racontent… 

 

Un texte rédigé par l’artiste Michel Lipszyc :

« Mon autre Moi’ est le thème de la première exposition personnelle de Salwa Lmimouni.
Coloriste? Certainement, la rigueur de ses recherches chromatiques le prouve, par une simplification ordonnée, des couleurs pures, des thèmes qui évoquent un romantisme et une liberté d’expression.
L’exposition de Salwa permet de suivre la cohérence de son parcours.

Salwa, nous présente au travers de grands et petits formats son évolution.
Une mutation sensible qui couvre 3 années de travail, présentant différentes périodes, qui sont animées par la lumière et des vibrations de couleurs.

Elle nous entraîne dans son monde, ses rêves, mi-réels, mi-imaginaires, inspirée aussi par les évènements qui ont marqué sa vie.
Elle nous convie à une réflexion romantique, quelque fois sensuelle et parfois pleine de fureurs énergiques.
Cette intemporalité convient à Salwa Lmimouni qui réfute toute appartenance à un courant esthétique, elle ne revendique aucun héritage, juste une réflexion poétique et intimiste qui témoigne de sa volonté de nous présenter une histoire personnelle pleine d’énergie, d’émotion et de poésie.
Michel Lipszyc

Salwa Lmimouni expose à Agadir du 9 au 25 mai 2014 au Royal Atlas d’Agadir, avenue du 20 août.

1610033_866778486671563_7335198089123122253_n

 

Un tout petit aperçu de son talent, juste pour vous donner envie de venir voir cette exposition : 

1607123_855655871117158_7838319934956615261_n

1958133_856226631060082_17727636668304592_n

Publié 8 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

Vernissage de l’exposition individuelle de Abdelaziz Ousalah – Le Sous-Sol Art Gallery, Jeudi 15 mai 2014

 

&Presse-papiers-2

 

unnamed

Vibrations de l’âme 

L’artiste plasticien Abdelaziz Ousalah est de nouveau là, annonçant un retour encore plus prometteur. Bien que le parcours de ce magicien de couleurs (comme j’aime si bien l’appeler) ne que de quelques années, il  a su se forger une expérience plasticienne porteuse de beaucoup de surprises et de promesses. Ses œuvres sont une fontaine de poésie et de fantaisie, qui permettent l’évasion vers des sensations nouvelles de bien être et d’émerveillement.

En observant les toiles d’Ousalah, on a la vive sensation qu’il réalise une symphonie plutôt qu’une œuvre plasticienne. Ses tableaux en myriades de couleurs, marient des tons dégradés de marron et de gris,  y apparaissent aussi des touches très prononcées du rouge et du noir, qui traduisent les vibrations de son âme et son esprit toujours en ébullition, et parfois quelques éclats de vert de fuchsia ou de mauve y font la fête, non sans la présence de beaucoup de lumière, annoncée par un blanc très éclatant  qui dévoile l’esprit ouvert de l’artiste.

Support, matières et matériaux sous la main, Ousalah réalise ses œuvres touche par touche, marquant  après chacune d’elle, un arrêt pour en observer l’effet de prés puis de loin puis d’encore plus près, avant de se lancer à nouveau par de grands mouvements ou par de très douces approches savamment réalisées par spatule. Et comme par enchantement, sans bruit se distinguent traits et formes, tel un bal avec plein de couleurs et de lumières, orchestré habilement par ce magicien qui maîtrise le jeu des couleurs et des formes.

Mais d’où détient-il donc cet amour fou qu’il a pour tout ce qui fait l’art ? Et cette maîtrise de manipulation de la matière ? C’est sans aucun doute le moyen offert par la nature pour exalter les bouillonnements  de son esprit, qui naissent parfois au fond de ses toiles d’une tranquillité sereine, mais qui  s’annoncent par moment  par une de révolte très prononcée, et c’est un amalgame de gestes et de choix de couleurs savamment posés, tantôt bien étudiés et dirigés et tantôt d’une spontanéité tout simplement naturelle.

Ne cherchez donc pas à expliquer les toiles d’Ousalah, laissez vous juste aller et rêvez, rêvez devant ses œuvres…

Zaina Oufhim- Journaliste

Agadir, Samedi 31 Août 2013

Publié 6 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Art, Expositions, Peinture

%d blogueurs aiment cette page :