Archives de la catégorie ‘Scolarité

Le vrai-faux des écoles françaises à l’étranger

Delphine Bancaud – 20minutes.fr

Alors que le réseau des établissements français à l’étranger fête ses 25 ans ce vendredi, «20 Minutes» décrypte les a priori qui courent sur eux avec la directrice de l’agence (AEFE), Hélène Farnaud-Defromont…

Hélène Farnaud de Fromont, directrice AEFE

Hélène Farnaud-Defromont, directrice AEFE

Trop chers, trop élitistes… Les a priori ont la vie dure. Alors que l’agence des établissements français à l’étranger (AEFE) fête ses 25 ans ce vendredi, 20 Minutes a cherché à savoir ce qui tenait du mythe ou de la réalité sur ces 494 établissements. 

1) Les inscriptions aux établissements français à l’étranger sont chères

Contrairement à la scolarité dans les établissements scolaires publics situés en France, qui est gratuite, celle des établissements français à l’étranger est payante. «Elle coûte en moyenne entre 3.000 et 3.500 euros pour une année, mais les frais de scolarité sont très variables d’un pays à l’autre (il faut par exemple compter environ 27.000 euros par an aux Etats-Unis et 100 euros à Madagascar)», précise Hélène Farnaud-Defromont, directrice de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). «Il existe aussi des aides à la scolarité pour les élèves français: 20% d’entre eux sont ainsi bénéficiaires d’une bourse, attribuée sous conditions de ressources», ajoute-t-elle.

2) Ils sont des ghettos pour les enfants de familles privilégiées

«Ce cliché ne tient pas compte du niveau de vie des Français installés à l’étranger. Les expatriés sont minoritaires et beaucoup de parents d’élèves français sont installés à l’étranger et touchent donc un salaire local. Quant aux élèves étrangers, ils font certes partie d’une élite culturelle, mais pas forcément fortunée car beaucoup de familles font un sacrifice financier pour pouvoir inscrire leurs enfants dans nos écoles», assure Hélène Farnaud-Defromont.

3) Ils encouragent le communautarisme franco-français

«C’est faux. Sur 330.000 élèves, 206.000 sont étrangers», informe Hélène Farnaud-Defromont. Les établissements brassent donc des enfants de différentes nationalités, dont beaucoup ne parlent d’ailleurs pas Français au départ et qui apprennent à vivre ensemble.

4) Les enseignants ne sont pas aussi compétents que ceux qui exercent en France

Dans ces écoles exercent 6.500 personnes qui sont détachées de l’Education nationale et 15.000 sont personnes recrutées localement. «Celles-ci sont souvent très diplômées. De plus, la formation continue est très développée au sein du réseau. Car 1.000 stages sont organisés chaque année pour le personnel des établissements afin qu’ils s’approprient notre pédagogie et qu’ils se familiarisent avec les réformes de l’Education nationale», souligne Hélène Farnaud-Defromont.

5) L’enseignement des langues étrangères n’y est pas de qualité

«C’est tout le contraire! En sortant du lycée, les élèves français maîtrisent l’anglais et la langue du pays d’accueil. Et les étrangers, le français et l’anglais», insiste Hélène Farnaud-Defromont.

6) Les mauvais élèves sont éjectés en cours de route

«C’est faux, car les enseignants ont mis en place une pédagogie individualisée et proposent un accompagnement personnalisé aux élèves en difficulté», indique Hélène Farnaud-Defromont.

7) Les lycées délivrent un bac «cocotier» qui a moins de valeur que celui obtenu en France

En 2014, le taux de réussite au baccalauréat était de 87,9% au niveau national, contre 95% pour les élèves des établissements français à l’étranger. «20% de nos élèves ont décroché une mention Très bien et 25% une mention Bien. Donc on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agisse d’un bac au rabais», sourit Hélène Farnaud-Defromont. Le programme scolaire étant le même, les épreuves ne sont pas plus faciles pour les élèves des EFE et ils ne sont pas non plus corrigés de manière plus clémente. «Depuis 2011, les copies sont dématérialisées et donc envoyées à des correcteurs situés en France ou dans d’autres pays», précise la directrice de l’AEFE.

8) Faire sa scolarité à l’étranger peut être un obstacle pour accéder aux grandes écoles

«C’est plutôt le contraire car 20% de nos élèves accèdent aux classes préparatoires et 30% s’orientent vers des bi licences à l’université», précise Hélène Farnaud-Defromont. L’AEFE a aussi noué des partenariats avec plusieurs IEP pour que les élèves puissent passer les épreuves de sélection en visioconférence. Pas de raison donc de paniquer pour l’avenir des élèves.

Publicités

Publié 11 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Culture, Scolarité

MAROC : LES PRÉPAS CONNECTÉES À INTERNET

afriqueitnews.com

salle-informatique

 

25 lycées abritant les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) du Maroc seront équipés et abonnés en connectiques.

Le projet fait suite à une convention de partenariat entre la Fondation Banque Populaire et l’Académie Régionale de l’Éducation et de la Formation (AREF). L’accord a été signé mercredi 1 avril 2015 au lycée Mohammed V à Casablanca, en présence du ministre de l’Éducation nationale Rached Benmokhtar, du président de la Banque Populaire, Mohamed Benchaaboun et de la directrice de l’AREF, Malika Kna.

« Ce projet consiste à fournir des équipements en connectiques à l’ensemble des sites informatiques des lycées abritant les classes préparatoires aux Grandes écoles du Maroc« , a fait savoir Malika Kna.

La convention concerne 25 centres CPGE des villes de Béni Mellal, Casablanca, Fès, Kénitra, Mohammedia, Oujda, Rabat, Salé, Tanger, Agadir, Dakhla, El Jadida, Er-Rachidia, Guelmim, Khouribga, Laayoune, Marrakech, Meknès, Nador, Safi, Settat ainsi que Taza.

Publié 2 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité, Université

Journée Portes Ouvertes à l’Ecole Pythagore (Quartier Amsernat) le 28 mars

Flyer Pytagore-W1Flyer Pytagore-W1

Publié 23 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité

Visite le 6 mars de l’Association Dar Taliba d’Amskroud

Visite vendredi de Dar Taliba Amskroud, une association qui fait partie d’une plateforme de solidarité de la région, qui englobe de nombreuses et si utiles associations dont, en particulier Hayati, Dar Al Atfal et beaucoup d’autres.

Parmi ses partenaires, en particulier la Préfecture d’Agadir Ida Outanane, l’Entraide d’Agadir, l’INDH, le Conseil Régional Souss-Massa-Drâa, le Conseil Préfectoral d’Agadir Ida Outanane, le CRDH d’Agadir, figurent des Associations de Loire-Atlantique, département qui a de nombreux liens de solidarité avec la région d’Agadir : le Conseil Général de Loire Atlantique, la plateforme sociale Agadir-Nantes, la Fédération des Français de Loire Atlantique.IMG_7241

Le but principal de cette association est de lutter contre l’abandon scolaire de jeunes filles qui sont en majorité issues du milieu rural, en leur assurant l’hébergement et la nourriture.

En effet nombreuses d’entre elles viennent de douars reculés et mal desservis qui, sans cette structure ne pourraient pas poursuivre leur scolarité.

Quelques photos de cet établissement :


IMG_7246

des bâtiments propres et bien entretenus, avec tout le sanitaire adapté à cet accueilIMG_7245

Des dortoirs qui sont maintenant trop exigus pour recevoir toutes les jeunes-filles qui en font la demande, et qui auraient besoin de cloisonnements pour donner plus d’intimité à ces jeunes-filles : il y a deux dortoirs de 50 lits comme celui-ci.IMG_7244

La salle à manger où elles partagent toutes les repasIMG_7250

La cuisine (petite) où s’accomplit la prouesse de préparer  plus de 100 repas matin, midi et soir !IMG_7251

La réserve alimentée en partie par des dons de diverses entreprises et coopérativesIMG_7252

 

Dans la salle commune, elles disposent d’une bibliothèque pour les aider dans leur scolarité :IMG_7254

IMG_7255

 

Nous avons été accueillis par Fatima Zohra El Hajji, Présidente très efficace de l’Association, entre Nicole (à sa droite) et Danièle Bilat responsable santé, hygiène et diététique des enfants de l’Association HayatiIMG_7260

Nous étions accompagnés de ma soeur Régine au centre et son mari Georges à droiteIMG_7261

et également de Laurence Fourcot-Lemoine chargée de l’accueil des mamans à l’Association Hayati

IMG_7274

et de Marco Lemoine, trésorier de Hayati

IMG_7267

Un délicieux couscous nous a été servi :

IMG_7257

Ces jeunes-filles au nombre de 105 actuellement sont hébergées et nourries par l’association moyennant une participation annuelle de 300 dirhams !
et elles sont visiblement heureuses :

IMG_7262

IMG_7264

IMG_7265

Elles se sont mises à chanter pour nous remercier de notre visite (y compris tout l’encadrement)IMG_7270

IMG_7277

et elles sont toute sorties pour nous dire « A Bientôt« IMG_7278

 

Agadir : Quid du soutien social dans les écoles ?

lematin.ma

Quid-du-soutien-social--dans--les-ecoles.jpg

La commission de soutien social relevant de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Souss-Massa-Drâa a tenu, récemment, une réunion consacrée au diagnostic, à l’évaluation et à la diversification de l’offre de soutien social, compte tenu de son importance dans l’amélioration des indicateurs de scolarité et de lutte contre l’abandon scolaire.

Dans un communiqué, l’AREF fait état de l’attribution de près de 133 MDH, soit 41% du budget de fonctionnement, au domaine du soutien social, dont les cantines scolaires, précisant que les besoins de la région en la matière s’élèvent à 79 internats, à 1.065 réfectoires dans le primaire et à 62 au secondaire. La même source indique que cette réunion a été ponctuée par la présentation de deux exposés.

Le premier a porté sur l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action pour la rationalisation du soutien social, le suivi de la situation des internats et la mise en place d’un dispositif informatique de suivi et de contrôle.
Le second exposé, consacré à l’état des lieux et à l’évaluation des bourses scolaires, des cantines et réfectoires au niveau de la délégation provinciale de Taroudant, a formulé une série de remarques et d’observations à ce sujet.

Publié 27 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Enseignement, Scolarité

Actu : Carton plein pour une start-up gadirie

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • Elle décroche 2,5 millions de DH auprès de Maroc Numeric Fund
  • Spécialisée dans l’e-éducation, elle offre plusieurs plateformes d’accompagnement
  • Education Media Compagny prend un nouvel élan

Pour la première fois, une start-up hors du périmètre Rabat-Casa lève un fonds d’une valeur de 2,5 millions de DH auprès de Maroc Numeric Fund (MNF) pour son 11e investissement. Education Media Compagny est en effet basée à Agadir et s’est spécialisée dans l’éducation en ligne. A son actif, 5 sites d’éducation et d’orientation destinés aux élèves et étudiants marocains. Il s’agit en l’occurrence de 9rayti.com, une plateforme globale d’orientation et d’éducation lancée en 2008; Concourat.com qui se focalise sur la préparation des concours d’accès aux  grandes écoles en fournissant des formations en ligne aux candidats; PrepaBac.ma, un site dédié à la préparation des examens du baccalauréat national et régional. En plus de iLycee.com et MaFormation.ma. Durant les douze derniers mois, le réseau d’Education Media Compagny a enregistré plus de 4,5 millions de visites et quelque 150.000 nouveaux inscrits.

Basée à Agadir, Education Media Compagny a investi un créneau porteur, l’éducation en ligne. Elle édite aujourd’hui 5 sites d’éducation et d’orientation destinés aux élèves et étudiants marocains : 9rayti.com, Concourat.com, PrepaBac.ma, iLycee.com et MaFormation.ma

 

Il faut signaler par ailleurs que cette start-up accompagne de même des établissements d’enseignement supérieur, écoles ou universités, dans l’élaboration de leurs stratégies de communication et marketing en ligne. «Cette levée de fonds permettra à l’entreprise de se doter de ressources humaines qualifiées et de développer de nouveaux services à forte valeur ajoutée pour les élèves et étudiants marocains», a déclaré Adam Bouhedma, ingénieur de formation et président-directeur général de la société. Âgé de 24 ans, ce jeune patron s’est investi dans différents projets web depuis plus de  huit ans avec, à ses côtés, une équipe dynamique rodée à une gestion de qualité. L’enveloppe budgétaire avancée par Maroc Numeric Fund arrive à point nommé pour booster l’élan de cette start-up à fort potentiel. Pour précision, en plus de l’investissement, MNF intervient en tant qu’actionnaire actif en apportant aux entreprises conseils et suivi, tout en siégeant à leurs organes sociaux.
Pour rappel, Maroc Numeric Fund a été créé dans le cadre du plan Maroc Numeric 2013. C’est une stratégie développée par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique. L’Etat marocain (à travers MITC, société gestionnaire du Technopark), la BMCE Bank, Attijariwafa bank, la Caisse de dépôt et de gestion et la Banque centrale populaire sont les actionnaires à parts égales du premier fonds d’investissement dédié aux start-ups technologiques. Maroc Numeric Fund dispose de 100 millions de DH et investit des tickets de 1 à 8 millions de DH (pour plus d’informations : www.mnf.ma).

Publié 31 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture, Enseignement, Scolarité

Solidarité Taghrate. Clap de fin

letelegramme.fr

La signature de la prise en charge des denrées : Houria de Soroptimist, Kadija de l’inspection académique, Abdellah le directeur du groupement scolaire, Brahim de l’Association des familles du village (de gauche à droite)

 

Conformément aux décisions prises lors de l’assemblée générale extraordinaire du 15 octobre, l’association Armor Goëlo Solidarité Taghrate a effectué un virement de 3.157,52 € au Club Soroptimist d’Agadir afin d’améliorer le quotidien alimentaire de la nouvelle cantine pendant trois ans dans le cadre des conventions passées avec et entre partenaires marocains. Les travaux extérieurs réalisés à l’école ont résisté En raison des fortes intempéries survenues au Maroc, la route d’accès à Taghrate a été emportée sur 7 km dans la vallée du Paradis. Les travaux extérieurs réalisés par AGST à l’école ont résisté. Mais la mise à disposition des denrées alimentaires pour l’année scolaire 2014-2015 n’a pu se faire à l’école que le samedi 13 décembre, en présence de l’ensemble des enfants et des partenaires du projet de rénovation de l’école. Les denrées alimentaires, dont la commune d’Aqesri a assuré le transport depuis Agadir, ont été prises en charge par l’association des familles du village. L’Inspection académique a fourni le matériel de cuisine, les tables et les chaises. Pour marquer cette journée, Soroptimist Agadir avait convié, grâce à un don, l’ensemble des participants à partager un repas de fête qui a été particulièrement apprécié par les enfants et qui constituera pour eux un bon souvenir au terme de leur parcours scolaire. C’était jour de fête à l’école de Taghrate et pour AGST la satisfaction du devoir accompli jusqu’au bout. « La boucle est bouclée et le relais passé ! », a déclaré Michel Laudrin, président d’AGST.

Publié 22 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Région, Scolarité, Solidarité

100.000 élèves sans école au Maroc à cause des inondations

h24info.ma

Les dernières intempéries qui ont frappé le Maroc ont affecté 1.856 établissements scolaires dans 63 délégations régionales de l’éducation nationale.

Les cours ont été suspendus dans 622 établissements scolaires dans les régions de Souss­-Massa-­Draa et de Guelmim ­Es ­Smara depuis le mois de novembre.
La raison de cet arrêt n’est autre que les dernières inondations qu’ont connues ces régions. C’est du moins ce qu’a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, notant que cette mesure préventive concerne environ 100.000 élèves dans les provinces du Sud.
Les dégâts provoqués par les dernières précipitations et les inondations qu’ont connues ces régions, ont touché 1.856 établissements scolaires dans 63 délégations régionales de l’éducation nationale, 1.172 écoles primaires centrales, 503 annexes, 181 établissements secondaires.
En réponse à une question du groupe Istiqlal à la Chambre des représentants le ministre a souligné que son département a coordonné avec les autorités locales et les élus pour permettre aux élèves de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions, réquisitionnant notamment de manière provisoire à des espaces publics et privés.
Le ministère a récemment rendu publique une note dans laquelle il mentionne les mesures préventives nécessaires pour protéger les enfants.

Publié 17 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Météo, Scolarité

Maroc, Bac libre 2015 : les modalités d’inscription enfin connues

h24info.ma

Le ministère de l’Éducation nationale vient de dévoiler les modalités d’inscription au baccalauréat libre pour l’année 2015, ainsi que le calendrier des échéances.

La période d’inscription pour les candidats désirants passer les épreuves du baccalauréat libre a été fixée entre le 13 décembre 2014 et le 13 janvier 2015. Nouveauté pour cette année, l’inscription se fera uniquement et exclusivement via le portail web du ministère de l’Éducation nationale.
Dans un communiqué diffusé ce vendredi, le ministère précise que cette année, l’inscription sera restreinte aux personnes n’ayant jamais passé leur bac, ou alors ayant décroché le diplôme dans d’autres spécialités que celle à laquelle ils souhaiteraient être candidats.
Le ministère a également décidé qu’à partir de l’année prochaine, le nombre de candidatures possibles sera limité à trois, et que l’inscription de toute personne ayant manqué une session d’examen sans justification probante sera rejetée.

Publié 12 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité

INAUGURATION D’UNE ÉCOLE BIOCLIMATIQUE AU MAROC

carenews.com

Mercredi 15 octobre, les enfants du village d’Aknaibich, près d’Agadir au Maroc, se sont installés dans leur toute nouvelle salle de classe.
.

.

Avec leur institutrice, ces jeunes écoliers de 3 à 6 ans ont découvert leur nouvelle école maternelle dont la construction a été rendue possible grâce au soutien du programme Action Carbone Solidaire de la fondation GoodPlanet. Cette école maternelle n’est pas tout à fait comme les autres puisqu’elle est dite bioclimatique : elle est construite en matériaux naturels et locaux (galets de l’oued, terre crue, bois, paille et roseaux), selon des techniques traditionnelles, mais également avec des inspirations plus modernes (techniques solaires passives et parasismiques).

Ce projet a initié la synergie de tous les acteurs locaux, de la mise à disposition du terrain à l’achat de mobiliers et d’équipement scolaire pour les petits élèves, en passant par l’aide logistique fournie par les jeunes du village pour l’accueil des architectes sur place.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque la Fondation GoodPlanet accompagnera cette école pendant les 2 ans à venir au travers de la création d’un club environnement, de la mise en place d’un potager  biologique et d’une correspondance scolaire avec de jeunes français.

Pour en savoir plus sur les activités de la Fondation GoodPlanet.

Publié 29 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Ecologie, Scolarité

Un bon anniversaire à l’Association Kane Ya Makane

Communiqué Kane Ya Makane

Ibn Alatir mai 2014 (46)

Oulad Njim mai 2014 (46)

Si Hammou oct 2013 2AP (57)

 

Publié 16 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Associations, Scolarité, Solidarité

Agadir : Coup d’envoi officiel de l’année scolaire 2014-2015

Abdelfattah Aberbri – lematin.ma

Les représentants de l'autorité locale lors de l'inauguration du nouvel établissement scolaire.

Les représentants de l’autorité locale lors de l’inauguration du nouvel établissement scolaire.

Le secrétaire général de la wilaya d’Agadir, Jamal Anouar, accompagné des élus, dont Tarik Kabbaj, président du conseil municipal de la ville, et des chefs des services extérieurs, a donné le coup d’envoi officiel de l’année scolaire 2014-2015 au quartier Taddart relevant de la commune territoriale d’Anza, le 10 septembre.
Au niveau du même quartier, il a procédé à l’inauguration d’une école primaire. Ce projet est initié par le ministère de tutelle pour un investissement de 5,32 MDH. Il vise essentiellement de permettre l’accès aux prestations éducatives et pédagogiques à une large couche d’élèves issus des familles démunies. Cette école est constituée de 12 salles de cours et d’un bloc administratif et sanitaire. Rappelons dans ce contexte que le quartier Anza est doté de 5 établissements scolaires dédiés à l’enseignement primaire qui accueillent 3.501 élèves, ainsi que 2 collèges au sein desquels évoluent 1.716 élèves.
Le secrétaire général de la wilaya a présidé une cérémonie organisée à cette occasion, au terme de laquelle il a procédé à la distribution de cartables et de fournitures scolaires, dont ont bénéficié les élèves issus des couches sociales défavorisées. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération 1 million de cartables, lancée en 2005 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Elle s’assigne comme objectif la généralisation de l’enseignement et, par ricochet, la lutte contre la déperdition scolaire dans les milieux défavorisés. –

Publié 19 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Enseignement, Scolarité

La Vie de Sanady – Newsletter Avril-mai-juin 2014

newsletter-sanady-2

Publié 6 août 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité, Solidarité

Baccalauréat 2014 : Houda, la bachelière qui a obtenu 19.45 de moyenne, la meilleure au Maroc

Par Kenza Farkouch – Yabiladies.com

Il s’agit de l’un des records historiques jamais enregistrés au Maroc. Houda Naybi, une bachelière de Casablanca a décroché son baccalauréat pour la session juin 2014 avec une moyenne de 19,45. 

b2d91ec4cd194a290430a06b3f607883_thumb_565

L’école publique est encore à l’honneur cette année. Apès Anouar abbadi qui a obtenu la première note au baccalauréat l’année dernière, toutes filières confondues, avec une moyenne de 19,28, Houda Naybi vient battre le record cette année en enregistrant 19,45 lors de la session ordinaire juin 2014, meilleure moyenne au Bac à l’échelle nationale.

Née en 1996, Houda est originaire de Casablanca, elle habite plus précisément au quartier Bernousi. Elle a poursuivi ses études primaires à l’école publique Maliqy puis s’est inscrite à l’institut Charif Idissi où elle a continué jusqu’à la terminale pour décrocher son baccalauréat, option physique.

19 dans presque toutes les matières !

Les notes obtenues à l’examen national par la jeune bachelière sont comme suit : 20/20 aux mathématiques, 19,50 pour la deuxième langue étrangère, 18 en philosophie, 19,25 pour les sciences de la vie et de la terre, 19,75 en physique et chimie.

Le baccalauréat 2014 en chiffres

Un total de 156 429 candidats ont par ailleurs réussi les épreuves du baccalauréat lors de la session ordinaire de juin 2014, en hausse de 6,4% par rapport à l’année dernière, a annoncé aujourd’hui le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.

C’est peut-être pour ça que certains voudraient cantonner les femmes à la maison et les limiter aux tâches ménagères !

Publié 27 juin 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture, Scolarité

Lycée français d’Agadir : Calligraphie arabe au CP

Mme Bahatta Bajalat – lyceefrancaisagadir.org

Les élèves de la classe de CP se sont essayés à la calligraphie arabe. Ce travail nécessitait application et concentration et les résultats sont plutôt sympathiques !

SAM_1929r           SAM_1923r

 
SAM_1924r           SAM_1926r

SAM_1931r           SAM_1930r

SAM_1932r           SAM_1928r   

        SAM_1925r         SAM_1933r

Publié 12 juin 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité

Le cyclo-bonheur de 200 écoliers

Georges VAN DEN ENDE – lavenir.net

200 vélos des Rotariens virtonnais vont permettre à des étudiants marocains de parcourir plus facilement les 15 km jusqu’à leur école.

La distribution de vélos à Chtouka Ait Baha

La distribution de vélos à Chtouka Ait Baha

Le dimanche 18 mai dernier, le bonheur avait rendez-vous avec quelque 70 écolières et écoliers, étudiantes et étudiants de Chtouka Ait Baha, un village de 800 habitants de l’arrière-pays d’Agadir, au Maroc. Le bonheur de ne plus marcher durant plus de deux heures pour se rendre quotidiennement à l’école. Une septantaine de vélos venait d’être mise à leur disposition jusqu’à la fin de leurs études, par le Rotary de Virton. L’aboutissement de leur «Opération vélo pour l’école» rondement menée qui en quelques mois avait récolté par moins de 200 vélos. Tous en ordre de marche, installés dans un conteneur, ils étaient réceptionnés le 16 mai par les mêmes Rotariens virtonnais en compagnie de leurs confrères d’Agadir.

Rétroactes sur un usage durable de vélo

C’est dans le courant de 2013, lors d’un déplacement au Maroc que des Rotariens virtonnais ont rencontré leurs collègues d’Agadir. Un déplacement, des vacances aussi facilitées par leur ancien président Abdel Saadallah de Sainte-marie-sur-Semois. De quoi pour ce dernier mettre en exergue la difficulté pour les écoliers et étudiants des campagnes de suivre facilement un cursus scolaire. Pas facile en effet d’assurer quotidiennement un déplacement de 10 km voire plus pour se rendre en classe. Et autant pour le retour. Bref dès leur retour en Gaume, les Rotariens mettaient au point l’opération de récolte de vélo en Gaume. Une récolte auprès de privés, mais aussi avec l’aide des communes et de zones de police. C’est ainsi que 200 vélos sont récoltés, vérifiés voire réparés. Et envoyés par bateau au Maroc. Précisions des Rotariens. «Pour garantir un usage pérenne des vélos, ils deviendront la propriété des écoles. Les parents s’engagent à leur remettre les vélos en cas d’arrêt de la scolarité. Les écoles pourront en faire bénéficier d’autres élèves durant de longues années».

Opération «Vélos pour l’école» réussie

Donc le 16 mai, les vélos étaient réceptionnés à Agadir. En parfaite symbiose avec le Rotary-club d’Agadir «Vallée de Souss» la distribution pouvait débuter. Elle s’est faite en deux phases. En présence des autorités locales, il y eut d’abord eu l’arrivée des vélos, le 17 mai au pôle socio-médico-sportif Attakafoul de la ville d’Ait Melloul près d’Agadir.

Le lendemain la délégation rotarienne des 2 clubs organisait la première des trois distributions sur le terrain dans le village de 800 habitants de Chtouka Ait Baha où elle était accueillie par des chants et danses folkloriques.

Et alors que deux autres distributions se poursuivaient, la démarche prenait une dimension nationale.

Vedettes du petit écran marocain, Aziz Saadallah et Khadija Assad, frère et belle-sœur d’Abdel, l’ancien président du Rotary virtonnais la relataient à la télévision.

200 vélos en route pour Agadir !

lavenir.net

Durant quatre mois, le Rotary de Virton (Belgique) a organisé une collecte de vélos. Le but de la récolte: faciliter le déplacement de jeunes Marocains des villages au sud d’Agadir vers leurs écoles.

En moins de 3 heures, 200 vélos étaient installés dans le conteneur.

En moins de 3 heures, 200 vélos étaient installés dans le conteneur.

«Des écoliers et des ados qui devaient quotidiennement parcourir jusqu’à 10 voire 15 km pour se rendre en classe.» Un constat fait par des Rotariens virtonnais lors d’une rencontre l’an dernier avec des confrères d’Agadir.

Menée rondement, «l’opération vélo» a permis d’en collecter quelque deux cents en quatre mois. «Des vélos en bon état ainsi que quelques kits de réparation offerts par les Ets Liégeois de Pierrard-Virton». Et l’équipe rotarienne de remercier les donateurs particuliers mais aussi les maires des communes de Gaume ainsi que les responsables des zones de police de Gaume et du Sud-Luxembourg. Quant aux 200 vélos, après avoir été installés en moins de trois heures dans un conteneur grâce à l’aide logistique des Ets Jourdan, ils sont aujourd’hui en route vers le Maroc. Ils seront réceptionnés le 16 mai à Agadir par les Rotariens virtonnais qui les remettront ensuite dans les différentes écoles. «Les vélos devenant la propriété des écoles, celles-ci pourront en faire bénéficier leurs élèves durant de longues années».

BAC 2014 : l’examen national unifié se déroulera les 10, 11 et 12 juin

MAP – aujourdhui.ma

Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a annoncé que la session ordinaire de l’examen national unifié du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2013-2014

Bac

Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a annoncé que la session ordinaire de l’examen national unifié du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2013-2014, toutes branches confondues, se déroulera les 10, 11 et 12 juin, tandis que la session de rattrapage aura lieu les 8, 9 et 10 juillet.

Par ailleurs, la session ordinaire de l’examen régional unifié de la première année du baccalauréat et des candidats libres sera organisée les 16 et 17 juin 2014 pour toutes les branches, tandis que la session de rattrapage aura lieu les 1 et 2 juillet, indique un communiqué du ministère.

La session normale des travaux pratiques (TP) destinés aux candidats libres aura lieu les 18 et 19 juin, alors que la session de rattrapage se déroulera le 3 juillet.

L’examen régional unifié pour l’obtention du certificat du cycle collégial aura lieu à partir du 19 juin pour les candidats scolarisés et libres, tandis que les épreuves de l’examen provincial unifié pour l’obtention du certificat des études primaires se dérouleront à partir du 23 juin.

L’ensemble des candidats aux examens du Baccalauréat ont reçu, via leurs adresses-mail sur le portail messagerie http://www.taalim.ma, un guide qui comporte l’ensemble des données et nouveautés se rapportant à la session de cette année, en vue d’aider les candidats à passer les épreuves du Baccalauréat dans les meilleures conditions, a fait savoir la même source.

Le ministère s’est, par ailleurs, félicité de la mobilisation pédagogique dans les différents établissements scolaires, saluant l’adhésion des enseignants et enseignantes ainsi que de l’ensemble des intervenants et partenaires de l’école marocaine aux efforts consentis en vue d’exploiter au mieux les mois restants de l’année scolaire courante et augmenter ainsi les chances de réussite des candidats lors des différents examens.

Et de signaler que les communiqués du ministère, relayés par les médias nationaux et publiés sur le portail de ce département, constituent la seule source d’informations concernant ces épreuves.

Publié 8 mai 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Enseignement, Scolarité

Rachid Belmokhtar agace en introduisant le bac français dans l’enseignement public

telquel-online.com

Rachid Belmokhtar

Rachid Belmokhtar, ministre de l’éducation nationale, a agacé en introduisant le bac français dans l’enseignement public. Cette section du baccalauréat international option français (BIOF) a été mise en place pour l’année académique en cours à Casablanca, El Jadida, Marrakech, Agadir et Tanger, et sera généralisée à partir de l’année prochaine au reste du royaume. Ce système permettra aux élèves sélectionnés dans les classes du BIOF d’étudier les matières scientifiques en français.

Publié 6 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Enseignement, Scolarité

Ouverture des Journées de l’orientation

LNT – MAP

tetouan

La 18ème Caravane des Journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat a été lancée jeudi à Tétouan, avec au programme plusieurs activités placées sous le thème “l’orientation : un pas, un projet”.

Cet événement, organisé par le groupe Orientation Carrefour sous l’égide du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, sillonnera par la suite plusieurs villes du Maroc avec pour objectif de mettre l’accent sur le rôle prépondérant de l’orientation scolaire pour la réussite de l’élève et de l’étudiant.

Selon les organisateurs, cette initiative traduit aussi la volonté des responsables du secteur de traiter les questions de l’orientation scolaire et en particulier de la formation professionnelle selon une approche moderne, en phase avec les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI en faveur de l’accompagnement des jeunes dans la mise en place de leurs projets professionnels, tout en prenant en considération les besoins du marché de l’emploi et des grands chantiers que connait le Maroc.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur d’Orientation Carrefour, Mustapha Faiq, a indiqué que cette édition connait la participation de 30 exposants, représentant des établissements publics et privés, des universités, des écoles supérieures et des établissements de la formation professionnelle, ajoutant que ces journées offrent l’occasion aux étudiants de collecter les informations et données nécessaires à une bonne orientation scolaire et universitaire, pierre angulaire du système de l’enseignement et condition primordiale pour sa réussite.

Quelque 11 mille personnes sont attendues pour cette première escale des Journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat, qui prévoit, tout au long de trois jours, des conférences et tables-rondes animées par des experts et spécialistes de l’orientation scolaire, de l’enseignement et de la formation professionnelle.

Après Tétouan, la caravane de ces journées doit se rendre à Kénitra, Errachidia, Nador, Fès, Oujda, Rabat, Casablanca, Tanger, Mohammedia, Essaouira, Khémisset, Meknès, Larache et Agadir.

Publié 12 janvier 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Enseignement, Scolarité, Université

%d blogueurs aiment cette page :