Archives de la catégorie ‘Transports

Transports autoroutiers au Maroc: Le point sur les grands projets

Par Rania Berrada – huffpostmaghreb.com

n-AUTOROUTES-MAROC-large570

Le réseau autoroutier marocain s’apprête à accueillir quatre nouveaux axes, selon lavieeco.com. Le journal précise sur son site internet que ce projet qui constitue « un socle pour la feuille de route 2016 » du ministère des Transports fait suite à une réunion entre Aziz Rebbah (le ministre de tutelle, ndlr) et différents bureaux d’études.

Le projet concerne les axes Agadir-Guelmim, Fès-Tanger, Safi-Béni-Mellal (via Marrakech) ainsi que la construction d’une voie supplémentaire sur l’axe Rabat-Aéroport Mohammed V. Selon les premières estimations, l’expansion du réseau autoroutier nécessitera entre 31,5 et 44,5 milliards de dirhams.

Carte interactive : 
Cliquez sur les tronçons pour voir apparaître les axes routiers
et sur le menu déroulant en haut à gauche pour sélectionner ou désélectionner les trois calques:
« autoroutes en projet », « réseau autoroutier actuel » et « renforcement d’axe ».

.

Le réseau ferroviaire n’est pas en reste. Outre la ligne grande vitesse qui doit relier Tanger à Casablanca en 2h10 (au lieu de 4h45 actuellement) à horizon 2017 et qui est sur les rails depuis septembre 2011, l’ONCF planche actuellement sur deux nouveaux axes.

Le premier reliera Oued Zem à Beni-Mellal. Le second, d’une plus grande envergure, partira de Settat pour arriver à Laayoune en passant par Marrakech et Guelmim.

Carte interactive :
Cliquez sur les tronçons pour voir apparaitre les axes ferroviaires
et sur le menu déroulant en haut à gauche pour sélectionner ou désélectionner les trois calques:
« réseau ferroviaire actuel », « Train Grande Vitesse » et « axes en projet ».

Publié 20 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Aménagement, Circulation, Transports

Le Maroc prévoit de construire un millier de km d’autoroutes

economie.jeuneafrique.com – 18/05/2015

6918173-10576146

Le Maroc, qui compte déjà plus de 1 500 kilomètres d’autoroutes, prévoit de construire près d’un millier de km supplémentaires à partir de 2016, pour un coût d’au moins trois milliards d’euros.

Un plan de création de « quatre nouveaux axes routiers » devant constituer le socle de la nouvelle « feuille de route attendue pour début 2016 » a été présenté ces derniers jours lors d’une « réunion stratégique » entre le ministère des Transports et des bureaux d’études, selon La Vie Eco.

D’un montant compris entre 31,5 et 44,5 milliards de dirhams (de 2,9 à 4 milliards d’euros), il concernera notamment la construction d’environ 400 km d’autoroute entre Safi, sur la côte Atlantique, et Beni Mellal (centre) via Marrakech, ville qui serait dotée d’un contournement est.

Une autre voie relierait Agadir, la grande station balnéaire, à Guelmim, aux portes du Sahara, soit quelque 200 km, d’après la même source.

Congestion

Le renforcement de l’axe Rabat-Casablanca (100 km), une région qui constitue le poumon économique du royaume, est également envisagé. L’autoroute actuelle dispose déjà de six voies, mais l’augmentation continue du trafic (plus de 50 000 véhicules par jour) « provoque une congestion ».

Un nouveau tronçon autoroutier doit être inauguré cette année, entre El Jadida et Safi (140 km). Les travaux ont toutefois pris plusieurs semaines – voire plusieurs mois – de retard, selon la presse locale.

La compagnie aérienne Binter présente une nouvelle ligne internationale sur Agadir

Binter_Tenerif_Agadir

Photo Binter

Ce matin, la compagnie aérienne espagnole Binter présentait à Agadir la nouvelle ligne connectant directement cette cité marocaine avec l’île de Tenerife. On notait la présence à cet acte de Monsieur Mohamed El Yazid ZELLOU, Wali de la Région Souss Massa Drâa, de Monsieur Brahim HAFIDI, Président du Conseil Régional de Souss Massa Drâa, de la représentante de Madame Leyre LOZANO, Consule Générale d’Espagne à Agadir, de Madame Delia HERRERA, Conseillère de l’Action Extérieure du Conseil Insulaire de Tenerife, du Vice-Président du CRT d’Agadir. De la part de la compagnie aérienne étaientt présents Madame Noelia CURBELO, Directrice de la Communication et de l’Image de Binter, et Monsieur Pablo LANDRAU, Responsable Commercial des Destinations Internationales.

M. Mohamed El Yazid Zellou, Walli

M. Mohamed El Yazid Zellou, Walli de la Région Souss Massa Drâa

M. Btrahim Hafidi

M. Btrahim Hafidi, Président du Conseil Régional Souss Massa Drâa

Mme la représentante de Madame Leyre LOZANO, Consule Générale d'Espagne à Agadir

Mme la représentante de Madame Leyre LOZANO, Consule Générale d’Espagne à Agadir

Mme Delia HERRERA, Conseillère de l'Action Extérieure du Conseil Insulaire de Tenerife

Mme Delia HERRERA, Conseillère de l’Action Extérieure du Conseil Insulaire de Tenerife

M. le Vice-Président du CRT d'Agadir

M. le Vice-Président du CRT d’Agadir

Mme Noelia CURBELO, Directrice de la Communication et de l'Image de Binter

Mme Noelia CURBELO, Directrice de la Communication et de l’Image de Binter

M. Pablo LANDRAU, Responsable Commercial des Destinations Internationales Binter

M. Pablo LANDRAU, Responsable Commercial des Destinations Internationales Binter

Binter a commencé à desservir Agadir et les îles Canaries en 2012 à travers deux vols par semaine avec l’île de Gran Canada (Las Palmas). Avec cette nouvelle ligne depuis l’île de Tenerife, la fréquence des connexions est augmentée offrant trois vols par semaine à partir du 5 août prochain.

La nouvelle ligne entre Agadir et Tenerife opérera chaque mercredi et la traversée durera environ une heure et cinquante minutes. Ainsi, le vol décollera depuis l’aéroport de Tenerife Nord à 11h15 pour, par la suite, décoller de nouveau depuis l’aéroport Al Massira d’Agadir à 13h55.

Ce service sera assuré au moyen d’un avion de type ATR 72 et cette connexion sera opérationnelle jusqu’au 23 septembre.

Binter et le Maroc

En plus d’Agadir, la compagnie aérienne propose des vols depuis trois autres aéroports marocains, à savoir : Marrakech, Laâyoune et Casablanca.

En effet, Marrakech et Laâyoune ont été les premières destinations africaines desservies par Binter depuis 2005, année durant laquelle la compagnie a initié ses vols internationaux. La fréquence de connexions avec Marrakech sera également intensifiée durant cet été, puisqu’aux vols actuels opérant tous les jeudis et dimanches, s’ajoutera une liaison supplémentaire tous les mardis.

Concernant Laâyoune, les connexions actuellement en place, chaque vendredi et dimanche, seront maintenues. D’autre part, la ligne avec Casablanca, désormais saisonnière, reprendra à partir du 25 juin prochain avec une fréquence de deux vols hebdomadaires tous les jeudis et dimanches jusqu’au 6 septembre.

Reconnaissance internationale

En 2014, Binter a célébré son 25eme anniversaire tout en étant nommée Compagnie Aérienne de l’Année 2013-2014 en Europe, c’est là sans aucun doute, le meilleur cadeau d’anniversaire pour les plus de 1.000 employés de Binter ayant rendu possible que l’ERA (European Régions Airlines Association) lui décerne cinq reprises sa plus haute reconnaissance.

Le prestige international de la compagnie canarienne s’apprécie également dans le domaine de la maintenance technique des avions; sa filiale BinterTechnic recevant chaque fois plus de demande de prestations de la part d’entreprises tierces, principalement d’origine étrangère. Ses 20 années d’expérience dans le domaine la situe comme centre recommandé par AIR en Europe.

Binter transporte actuellement 2.500.000 passagers par an et opère une moyenne de 140 vols par jour, reliant tous les aéroports canariens et propose également 11 lignes internationales (en plus des 4 destinations déjà citées, Binter vole à Nouakchott, Dakar, Banjul, Praia, Sal, Lisbonne et Funchal).

Photos M. Terrier

Publié 16 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Hausse des prix du gasoil et de l’essence à partir de demain 16 mai 2015

h24info.ma – 15/05/2015

Les prix du gasoil et de l’essence super connaîtront de légères hausses à partir du 16 mai 2015.

station-gas-c-afp_0_0

Le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance annonce ce vendredi de l’égères hausses sur les prix du gasoil et de l’essence super à partir du 16 mai 2015.

Le gasoil et de l’Essence super augmenteront de 14 et 13 centimes le litre pour passer respectivement à 9,26 DH/litre et 10,93 DH/litre, précise le ministère dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période du 16 au 31 mai 2015.

Il s’agit de prix de ces produits à la sortie de Mohammedia, précise le communiqué.

Publié 15 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Consommation, Transports

« Autoroutes Du Maroc » déficitaire en 2014

Par Dounia Mounadi – aujourdhui.ma – 7/5/2015

«Arriver à 1.800 km d’autoroute est le fruit d’investissements colossaux qui ont permis en fin de compte de relier le nord au sud, grâce à la liaison Tanger-Agadir, et l’est à l’ouest grâce à la liaison El Jadida-Oujda», a relevé M. Benazzouz.

ADM

En 2016, le réseau autoroutier marocain atteindra les 1.800 km. C’est ce qu’a dévoilé Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), lors d’une conférence de presse tenue mardi 5 mai à Casablanca. Il consolide donc sa position de 2ème réseau autoroutier le plus important d’Afrique. «Arriver à 1.800 km d’autoroute est le fruit d’investissements colossaux qui ont permis en fin de compte de relier le nord au sud, grâce à la liaison Tanger-Agadir, et l’est à l’ouest grâce à la liaison El Jadida-Oujda», a relevé M. Benazzouz.

Des investissements qu’ADM n’a toujours pas amortis et qui pèsent grandement sur sa trésorerie. «Il faut savoir que les investissements pour l’extension du réseau autoroutier ne sont financés qu’à hauteur de 25% de la part de l’Etat.

Le reste, soit 75%, est supporté par ADM sous forme d’emprunts générant des dettes. Sur une année, les services de dette additionnés au principal de la dette sont équivalents à 2,8 milliards de dirhams alors que les recettes de ADM se chiffrent à seulement 2,3 milliards de dirhams», a expliqué M. Benazzouz. Et de poursuivre : «Cette situation fait qu’ADM reste pour l’instant déficitaire sachant que l’amortissement d’un investissement d’extension de réseau va de 25 à 50 ans, selon l’importance des travaux».

Ainsi, en matière de réalisations chiffrées, ADM annonce un chiffre d’affaires en progression de 2,4% en 2014, passant de 2,166 milliards de dirhams à 2,217 milliards de dirhams. Aussi, le total bilan est passé de 46,7 milliards de dirhams en 2013 à 48,5 milliards de dirhams en 2014, enregistrant une augmentation d’environ 4%, due essentiellement aux investissements liés à la réalisation des tronçons autoroutiers Berrechid-Béni Mellal, El Jadida-Safi et celui du contournement de Rabat.

De ce fait, l’exercice 2014 a dégagé un excédent brut d’exploitation de 1,66 milliard de dirhams, en augmentation d’environ 3,5% par rapport à l’exercice 2013, mais le résultat de l’exercice s’est soldé par un déficit de 1,11 milliard de dirhams en raison du résultat financier qui s’explique par l’importance des charges d’intérêts des prêts contractés par ADM pour le développement du réseau autoroutier et qui excèdent 1,52 milliard de dirhams en 2014, ainsi que par les provisions pour risques de change associés à ces prêts qui s’élèvent à plus de 568 millions de dirhams. «L’année 2014 a connu un résultat net d’impôt déficitaire de 1,114 milliard de dirhams contre un résultat net en recul de 148 millions de dirhams en 2012. Notons que les investissements sur autoroute hors travaux en cours ont atteint 2.400 millions de dirhams», a précisé M. Benazzouz.

Par ailleurs, la rencontre avec la presse a également été l’occasion de la signature de trois conventions de partenariat respectivement avec le Centre monétique interbancaire (CMI), l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) et le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM, France).

L’autoroute séduit de plus en plus…

En 2014, la circulation moyenne journalière s’est établie à 17,6 millions de véhicules kilomètres par jour. Cette moyenne est calculée en multipliant le nombre de véhicules, passant par une section d’autoroute, par la longueur de cette section en km. Ainsi, ce chiffre a enregistré une augmentation de 2,3% par rapport à 2013.
A noter que les autoroutes font gagner à leurs usagers une moyenne de 30 minutes tous les 100 km. Aussi, les évolutions les plus remarquables du trafic ont été constatées sur les autoroutes de Casablanca-Rabat, Casablanca-Agadir et Rabat-Tanger. L’autoroute Casablanca-Rabat demeure le tronçon le plus fréquenté avec un trafic moyen journalier de 52.579 véhicules, soit une progression de 3,7% par rapport à 2013. Dans ces conditions, les gares de péage du réseau en service ont enregistré une recette totale de 2,325 milliards de dirhams, en augmentation de 2,2% par rapport à l’année 2013. Cette augmentation est principalement due à la croissance qu’a connue le trafic sur les sections composant l’arc Rabat-Casablanca et Casablanca-Berrechid ainsi que les autoroutes Casablanca-Agadir et Rabat-Tanger.

L’autoroute trois fois plus sûre qu’une route


«Les autoroutes sont trois fois plus sûres que le réseau routier normal», c’est ce qu’a déclaré Anouar Benazzouz lors de sa conférence de presse. Il faut dire que les chiffres qu’il a présentés dénotent une baisse significative du nombre d’accidents, de blessés et de décès. Ainsi, 2014 a connu une nette amélioration sur le plan de la sécurité de la circulation sur autoroute. Pour la première fois :

– Le taux des accidents corporels est descendu sous la barre de 20 à 16,6%

– Le taux des blessés graves est descendu sous la barre de 10 à 7%

– Le taux des accidents mortels est descendu sous la barre de 2 à 1,8%
Cependant, le nombre de piétons tués sur autoroute reste préoccupant avec 32% de tués piétons au niveau national. Les axes Casablanca-Rabat et Rabat-Tanger enregistrent le nombre de piétons tués le plus élevé avec des pourcentages respectifs de 84 et 40% du nombre de morts. Durant l’année 2014, le réseau autoroutier a enregistré 1.061 accidents corporels dont 118 mortels, 446 blessés graves dont 20 piétons et 150 tués dont 48 piétons.

L’autoroute El Jadida-Safi pour début 2016

Le réseau autoroutier concédé à ADM est d’une longueur totale de 1.800 km dont 1.511 km sont actuellement en exploitation et le reste en cours d’achèvement à l’horizon 2016. Il s’agit de tois principaux chantiers en cours de réalisation au premier trimestre 2015 :

– L’autoroute Berrechid-Khouribga, longue de 77 km, dont les travaux sont en cours de finition avec une ouverture imminente.

– L’autoroute El Jadida-Safi, longue de 143 km, avec un pourcentage d’avancement moyen de l’ordre de 45%. Ce tronçon avait rencontré des problèmes d’expropriation qui ont retardé les travaux principaux, mais ADM s’engage à l’ouvrir début 2016.

– L’autoroute de contournement de Rabat, longue de 41 km, avec un gigantesque pont à haubans de 950 mètres. Cette autoroute sera achevée en 2016.
Parallèlement, dans l’objectif d’améliorer les conditions de travail au niveau de la gare de Bouznika ainsi que la prise en compte des nouvelles contraintes d’exploitation dues à l’élargissement de l’autoroute Casablanca-Rabat, ADM a commencé les travaux de réaménagement des locaux de surveillance. Une première partie a été achevée pour un coût de 3 millions de dirhams HT. Un nouvel appel d’offres pour l’achèvement des travaux a été lancé. Le marché a été adjugé et les travaux sont actuellement en cours. Le coût estimatif de ces travaux est de l’ordre de 3,6 millions de dirhams HT.

 

Publié 10 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Transports

Une ligne aérienne Tenerife ‐ Agadir en été prochain

par h24info.ma – 6/5/2015

Les liaisons aériennes entre l’Espagne et le Maroc seront renforcées par le lancement, le 5 août prochain, d’une nouvelle ligne entre Tenerife (Iles Canaries) et la ville d’Agadir, annonce la compagnie régionale Binter.

binter

Cette nouvelle desserte sera opérée par la compagnie Binter­ Canarias à raison d’un vol par semaine chaque mercredi. Lors d’une cérémonie de présentation de cette nouvelle desserte, tenue mardi, le président du Conseil municipal de Tenerife, Carlos Alonso, a exprimé sa satisfaction pour le lancement de cette ligne, mettant en exergue le potentiel économique et les opportunités d’affaires offertes par le Maroc. Pour sa part, le président de Binter, Juan José Gavilan, a indiqué que la liaison aérienne Tenerife­-Agadir contribuera au développement des liens commerciaux et touristiques entre les Iles Canaries et la région de Souss Massa Drâa. Lors de cette présentation, les responsables de la compagnie Binter ont annoncé également la reprise des connexions aériennes directes entre Tenerife et Marrakech à partir du 4 août prochain. Créée en 1988, la compagnie Binter opère depuis 2005 sur des voies aériennes internationales, en vols directs entre l’archipel des Canaries et 9 aéroports internationaux d’Europe et d’Afrique, dont ceux de Casablanca, Agadir, Laâyoune et Marrakech à partir de l’aéroport de Las Palmas (Grande Canarie). Binter a été élue « compagnie aérienne régionale européenne de l’année 2013 », une distinction attribuée par l’Association des compagnies aériennes régionales européennes (ERA). La compagnie avait signé en février 2014 avec le constructeur européen de turbopropulseurs ATR un contrat portant sur une commande ferme de six avions ATR 72­600, pour une valeur de près de 150 millions de dollars

Publié 10 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Miss France 2015 lance XL Airways à Lille

par François Duclos – air-journal.fr – 30/4/2015

La compagnie aérienne XL Airways France a célébré hier le lancement de ses vols moyen-courrier au départ de l’aéroport de Lille, conviant Miss France 2015 Camille Cerf à saluer les passagers en partance pour Rhodes.Presse-papiers-1

Les passagers du premier vol de la compagnie française entre l’aéroport de Lille-Lesquin et Rhodes ont été accueillis le 28 avril 2015 par Miss France 2015, « reine de beauté qui revendique son attachement au Nord-Pas de Calais ». Partenaire pour la troisième fois du concours de beauté, XL Airways tenait ainsi à fêter le lancement de ses activités dans l’aéroport du Nord, où elle a basé depuis vendredi dernier un Boeing 737-800 de 189 sièges. Il sera utilisé pour desservir jusqu’à 17 destinations du bassin méditerranéen : Agadir (Maroc), Ajaccio (Corse), Bodrum (Turquie), Catane (Sicile), Corfou (Grèce), Djerba (Tunisie), Faro (Portugal), Fuerteventura (Espagne), Héraklion (Crète), Malaga (Espagne), Marrakech (Maroc), Monastir (Tunisie), Palerme (Sicile), Palma de Majorque (Espagne), Rhodes (Grèce), Split (Croatie), et Ténériffe (Canaries).

L’ensemble des opérations de XL Airways France à Lille représente d’avril à novembre une offre globale de 144.018 sièges, soit 381 rotations pour un total de 2 280 heures de vol. Très peu de concurrence sur les lignes proposées : HOP! Air France et Volotea desservent Ajaccio, et Jetairfly s’envole vers Agadir.

XL Airways France rappelle qu’en novembre dernier les 33 prétendantes au titre Miss France avaient embarqué sur son avion pour leur voyage de préparation en République Dominicaine. Présidée par Laurent Magnin, la compagnie emploie 606 collaborateurs et transporte chaque année plus d’un million de passagers. Basée à Paris-Charles de Gaulle, elle exploite une flotte constituée d’Airbus A330-200 et -300 ainsi que de 737-800, et dessert en long-courrier la République Dominicaine donc, les Antilles, les Etats-Unis, le Mexique et l’océan Indien, (également desservi depuis Marseille).

Publié 2 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Hausse des prix du gasoil et de l’essence à partir du 1er mai

h24info.ma – 30/04/2015

Les prix du gasoil et de l’essence super vont connaître une hausse de 43 cts / litre à partir du 1er mai 2015, a annoncé jeudi le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.

essence

 

Le prix du gasoil et de l’essence super augmentera de 43 centimes le litre pour passer respectivement à 9,12 DH / litre et 10,80 DH / litre, précise le ministère dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période du 1er au 15 mai 2015.

Il s’agit de prix de ces produits à la sortie de Mohammedia, précise le ministère.

Publié 30 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Transports

Légère hausse des prix du Gasoil et de l’Essence à partir du 16 avril

h24info.ma

Les prix du gasoil et de l’essence super vont connaître une légère hausse à partir du 16 avril 2015, a annoncé ce mercredi le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.

essence

Les prix du Gasoil et de l’Essence super vont augmenter de 2 centimes le litre pour passer respectivement à 8,69 dirham/litre et 10,37 dirhams/litre, précise le ministère dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période du 16 au 30 avril 2015.

Il s’agit de prix de ces produits à la sortie de Mohammedia, précise le ministère.

Publié 15 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Transports

Souss : La desserte aérienne se renforce

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • EasyJet relie Agadir-Toulouse, 2 fois par semaine
  • Quelques 10.000 places pour la prochaine saison estivale
La nouvelle liaison aérienne Toulouse-Agadir promet quelque 10.000 touristes de plus pour la prochaine saison estivale. Une bouffée d'oxygène bienvenue pour la destination.

La nouvelle liaison aérienne Toulouse-Agadir promet quelque 10.000 touristes de plus pour la prochaine saison estivale. Une bouffée d’oxygène bienvenue pour la destination.

Un bon point pour la destination balnéaire qui se dote d’une nouvelle liaison Agadir-Toulouse.
En effet, la compagnie aérienne low cost britannique Easy Jet dessert désormais deux fois par semaine le chef-lieu du Souss, nouvelle destination au Maghreb. Les vols partent deux fois par semaine, les mercredis et les samedis, à 16h50, avec arrivée à Agadir à 18h40. Quant à lui, le vol retour repart à 19h25, avec arrivée dans la ville Rose à 23h10. Opérée avec des appareils A319 de 156 sièges, cette nouvelle liaison génèrera une offre supplémentaire de 9.360 places pour la saison été 2015. C’est donc une nouvelle étape franchie par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) dans le renforcement des liaisons aériennes directes entre le Maroc et ses marchés cibles.

Il faut noter que c’est en grande pompe que l’ONMT a organisé la semaine dernière un voyage de presse en faveur de journalistes français représentant la presse quotidienne régionale. Ainsi que les magazines et blogs dédiés au voyage et au tourisme d’affaires. Parmi les supports conviés figurent notamment Diccit, magazine de la Chambre de Commerce et de l’industrie de Toulouse; Marie-Claire Midi Pyrénées qui est une édition régionale du magazine féminin Marie-Claire ; Elle Midi Pyrénées et Direct Matin Toulouse, édition régionale du quotidien Direct Matin. Les invités ont ainsi pu découvrir pour la première fois la ville d’Agadir et sa région.
Avec cette nouvelle liaison aérienne qui promet quelque 10.000 touristes de plus pour la prochaine saison estivale, la destination Agadir peut au moins retrouver son pouls. Il faut préciser que, depuis le 28 mars dernier, date de la journée-débat sur la meilleure façon de « réinventer Agadir », professionnels et responsables locaux s’activent pour relancer la destination balnéaire. Une réunion est prévue dans ce sens le 10 avril prochain. La dynamique est ainsi activée pour sortir Agadir de sa léthargie.

De l’avis d’un hôtelier, il serait judicieux de s’attaquer en priorité au pôle animation en tablant sur l’existant, à améliorer. Beaucoup de sites se prêtent facilement à cela. C’est le cas notamment de la vallée des oiseaux qui attire des centaines de touristes et locaux chaque jour. Une réhabilitation serait toutefois nécessaire pour optimiser cet espace et améliorer son environnement.

La place Al Amal, qui est transformée chaque été en parking, fort utile, faut-il souligner, devrait servir comme plate-forme pour des animations en continu. Concerts, pièces de théâtre, cirque, capoiera, conteurs, arts de la rue… selon un calendrier préétabli. Il existe à Agadir beaucoup d’associations dynamiques qui pourraient être impliquées pour sortir la ville de son aphasie et lui redonner vie.

La plage, le sable et le soleil sont des atouts naturels vendeurs, certes mais ils doivent être accompagnés par une dynamique humaine pour les mettre en exergue et redonner une âme à la destination qui ne demande qu’à être réinventée. Et vite.

 

Publié 15 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Tourisme, Transports

Le gasoil à la baisse, l’essence super à la hausse au 1er avril 2015

h24info.ma

Les prix du gasoil vont connaître une baisse à partir du 1er avril 2015, alors que ceux de l’essence super vont augmenter, a annoncé mardi le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.

stat_0_0

Le prix du Gasoil reculera de 29 centimes le litre pour passer à 8,67 dirhams/litre, alors que celui de l’Essence super prendra 4 centimes de plus pour atteindre 10,35 dirhams/litre, a indiqué le ministère dans un communiqué. Il s’agit de prix sortie Mohammedia, a précisé le ministère dans ce communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période allant du 1er au 15 avril 2015.

Grands taxis : Un décret controversé

lopinion.ma

Quelque 44 nouveaux véhicules ont été remis aux exploitants des taxis de première catégorie, communément connus sous le nom de « Grands taxis » ou « taxis blancs » à Casablanca. Une centaine d’autres ont été mis en circulation à Agadir. Ces nouveaux heureux ont bénéficié de la prime de renouvellement des véhicules stipulée par le décret N° 2.41.469 en date du 18 juillet 2014.
The-Mercedes-w123s-often-240Ds-Grand-Taxis-in-Morocco

A Casablanca, les services de la wilaya ont reçu 94 demandes pour bénéficier de la prime de renouvellement des véhicules de transport par taxis de première catégorie.
44 véhicules neufs mis en circulation et seulement 94 demandes déposées. Voilà de quoi susciter moult interrogations. Surtout quand on sait que pour le seul Grand Casablanca, il y aurait quelque 15.000, sinon plus, grands taxis qui sillonnent la métropole. Sans parler des clandestins et khettafa.
Alors, comment se fait-il que ce grand nombre n’a pas été alléché par la prime de 80.000 dh? Tout simplement parce que le décret N° 2.41.469 du 18 juillet 2014, conditionne l’octroi de cette prime par la remise obligatoire des anciens véhicules à l’administration afin qu’ils soient remis à la casse.
Le président de l’Union Nationale des Taxis affiliée à l’UGET, Abdelhadi Samade, souligne que les professionnels de ce segment du transport en commun attendent une modification du décret en question pour répondre en masse à une opération qui se veut dans le cadre d’une stratégie de développement du secteur du transport par taxis, et d’encourager les professionnels à abandonner les anciens véhicules et les remplacer par de nouveaux modèles qui respectent les normes de protection de l’environnement, de sécurité et de confort des passagers.
Autrement dit, selon M. Samade, nos taxi-drivers veulent avec la prime la possibilité de garder leurs anciens véhicules. A moins que l’administration ne rallonge sa prime à la casse de la valeur de l’ancien véhicule.
Pour le président de l’UNT/UGET, les premiers bénéficiaires des dispositions du décret N° 2.41.469, sont ceux dont les véhicules étaient dans un tel état de délabrement au point qu’on a dû recourir à la dépanneuse pour les conduire à la casse.
Toutefois, il y a une autre entrave à la généralisation du renouvellement du parc des taxis. Celle relative au sempiternel problème des agréments (Lagrimates). En effet, pour pouvoir postuler à l’offre du décret du 18 juillet 2014, Il faut que le propriétaire du véhicule ait un contrat-type d’au moins cinq ans de validité.
Or, ceux dont le contrat arrive ou approche de l’expiration ne pourront profiter des dispositions du décret controversé.
Reste à savoir que ferait-on de ces tacots qui ne pourront pas bénéficier de l’offre et qui, paradoxalement, ne répondent plus aux normes de protection de l’environnement, de sécurité et de confort des passagers ?
Les laisser en circulation équivaudrait à verser de l’eau sur le sable, les interdire de circulation mènerait inéluctablement à l’aggravation d’une crise de transport déjà insupportable.
En conclusion, n’a-t-on pas mis la charrue avant les bœufs en précipitant les choses à force de vouloir bien faire ?

Publié 13 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Transports

Le gasoil et de le super plus chers depuis hier

h24info.ma

Le gasoil et de le super plus chers depuis hier

Le gouvernement a annoncé ce week­end une nouvelle hausse des prix du gasoil et de l’essence super, effective depuis le 1er mars. Le prix du Gasoil a augmenté de 51 centimes le litre pour passer à 8,96 DH/litre, alors que celui de l’Essence super a pris 42 centimes de plus pour un litre pour atteindre 9,96 DH/litre, a précisé le ministère des Affaires générales dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période du 1er au 15 mars 2015. Il s’agit de prix de ces produits à la sortie de Mohammedia, précise le ministère.

Publié 2 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Circulation, Tourisme, Transports

La page Comarit définitivement tournée

par Ali ABJIOU – leconomiste.com

Comarit

  • Les licences ont commencé à être distribuées aux sociétés sélectionnées
  • Naveline, en train de mettre en place ses équipes, est la première à être servie
  • Redfish et Intershipping devraient suivre
.

.

Mieux vaut tard que jamais. Les premières licences pour l’exploitation du trafic maritime entre l’Espagne et le Maroc ont commencé à être distribuées, selon des sources portuaires. La première à avoir été servie est la société marocaine Naveline. Cette dernière a déjà eu son autorisation le 28 janvier dernier. Elle a reçu le OK pour exploiter deux bateaux sur les lignes Tanger-Med – Algésiras pour une période de dix ans. Actuellement, la société est en train de recruter des matelots et de chercher des bateaux pour démarrer son activité dans les prochaines semaines. D’autres sociétés devraient suivre, c’est le cas de Redfish, une filiale de FRS Maroc, et d’Intershipping. Ces deux sociétés, déjà en activité, devraient profiter chacune d’une licence pour l’exploitation de lignes entre les deux rives du Détroit. L’annonce officielle devrait d’ailleurs intervenir lors des prochains jours, les sociétés sélectionnées ont déjà signé les cahiers de charges respectifs dernièrement à Rabat. Il s’agit là des premières indiscrétions avant l’annonce des résultats du deuxième appel à manifestation d’intérêt dédié aux opérateurs nationaux lancé par le ministère de l’Equipement en mai dernier et dont l’ouverture des plis était prévue pour le 23 juin 2014. Il a été lancé suite à un autre qui avait été déclaré infructueux en 2013.
L’objectif est pourtant simple, remplir le vide laissé par les navires du groupe Comarit-Comanav et ne pas trop dépendre des compagnies du voisin ibérique.
Le premier appel d’offres était divisé en lignes en partance des différents ports marocains comme celui de Tanger-Med, de Nador, d’Al Hoceima et même d’Agadir, Laayoune ou Tarfaya. Cette fois, l’appel à manifestation joue la flexibilité et tout opérateur intéressé pourra soumissionner à une ou plusieurs lignes et même proposer d’autres, le cas échéant.
Lors du précédent appel, seule la ligne Tanger-ville – Tarifa – Gibraltar avait été attribuée à la société Intershipping.

intershipping
Dans le cadre des autres lignes, aucune compagnie maritime n’avait été retenue. C’est le cas des lignes connectant Tanger-Med – Algésiras – Gibraltar et Nador – Alméria, Nador – Motril ou Malaga, Al Hoceima – Mortil ou Malaga.
D’autre part, aucune offre n’avait été déposée pour le lot 2 qui comprend les lignes longues distances Tanger-Med – Sète, Tanger-Med – Barcelone – Gênes ou Livourne, Nador – Sète et le lot 5 avec les lignes Agadir – Îles Canaries, Tarfaya – Îles Canaries et Laayoune – Îles Canaries. Ce qui montre le peu d’intérêt des professionnels pour les lignes maritimes de longue distance, fortement frappées par la concurrence de l’aérien. D’où la flexibilité du deuxième appel à manifestation pour la suggestion de nouvelles lignes.
Selon plusieurs opérateurs, le Ministère avait fait preuve de sagesse sur ce dossier en prêtant une oreille attentive à la demande des professionnels du secteur. Pour les opérateurs, le choix de l’organisation de l’appel en lots incluant lignes rentables et d’autres à lancer n’était pas très attractif. Mais le ministère n’a pas eu de remords à refaire sa copie et à revoir les termes de l’appel à manifestation d’intérêt. Ce dernier a écarté diverses lignes dont celle du Portugal pour se concentrer sur les lignes qui relient le Maroc à l’Espagne, la France et l’Italie. Une révision qui commence à porter ses fruits.

De nouvelles connexions pour Tanger-Med

TANGER-MED voit son réseau «marchandises» s’étoffer de jour en jour. La dernière connexion en date est celle devant relier le complexe portuaire du nord au terminal fluvial de Grand-Couronne dans la ville de Rouen. La ville est traversée par la Seine et est considérée comme l’un des débouchés naturels de la région parisienne vers l’Atlantique. La connexion est assurée par le groupe CMA CGM/Delmas dans le cadre du service Dunkrus Express. Elle est assurée par trois porte-conteneurs, des ‘feeders’ de 1.300 conteneurs de capacité chacun. Elle effectue un départ chaque week-end directement à destination de Tanger-Med. Ce dernier sert en effet de hub au groupe français où il connectera Rouen avec les différentes liaisons régulières de CMA CGM, vers le reste du monde et en particulier vers l’Afrique.

Publié 26 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Tourisme, Transports

MAROC-ESPAGNE. DE NOUVELLES LICENCES POUR LE TRAFIC MARITIME

Par Ndiaye Mar Bassine – le360.ma

ferries

De nouvelles lignes de transport maritimes entre Tanger Med et Algésiras vont bientôt être exploitées. Trois sociétés ont déjà été sélectionnées, dont l’une a reçu sa licence et les restantes ont signé le cahier des charges. Les lignes longue distance n’intéressent personne.

C’en est définitivement fini de la Comarit, nous apprend l’Economiste de ce jeudi 26 février. L’octroi de nouvelles licences pour l’exploitation des lignes maritimes de transport de voyageurs entre l’Espagne et le Maroc permet de « tourner définitivement la page Comarit », souligne le quotidien. C’est Naveline, société marocaine, qui est la première à avoir reçu ses autorisations, il y a pratiquement un mois, le 28 janvier dernier. Elle mettra deux bateaux sur la ligne Tanger Med-Algésiras qu’elle exploitera pour une période de 10 ans, selon l’autorisation.

Démarrage en cours

Pour l’heure, Le recrutement de matelots et la recherche de bateaux sont lancés. D’autres sociétés, notamment Intershipping et Redfish, une filiale de FRS Maroc, attendent leurs licences, selon l’Economiste qui cite des sources portuaires. Ces deux dernières sociétés sont déjà en activité et attendent chacune une licence pour le même trajet que Naveline. Elles ont déjà signé leurs cahiers de charges respectifs à Rabat, toujours d’après les indiscrétions faites à l’Economiste en prélude à l’annonce officielle des résultats de l’appel à manifestation d’intérêt.

 

Les lignes longue distance n’ont pas la cote

Ces nouvelles lignes s’ajoutent à celle de Tanger Ville-Tarifa-Gibraltar qui avait été attribuée lors du précédent appel à manifestation d’intérêt. Cependant, les autres lignes qui faisaient également partie dudit appel n’ont pas suscité l’intérêt des transporteurs potentiels. Il s’agit notamment de Tanger Med-Algésiras-Gibraltar, Nador-Alméria, Nador-Motril ou Malaga, Al Holceima-Motril ou Malaga. De même, les lignes longue distance comme Tanger Med-Sète, Tanger Med-Barcelone-Gênes ou Livourne et Nador-Sète n’ont intéressé aucun investisseur. Il en est de même d’Agadir-Iles Canaries, Tarfaya-Iles Canaries et Laayoune-Iles Canaries.

 

Publié 26 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Tourisme, Transports

Sécurité Clôture à Agadir de la caravane pour la prévention routière

par Mohamed Amine Hafidi – lematin.ma

Cloture-de-la-caravane-pour-la-prevention-routiere.jpg

Les messages de sensibilisation à la sécurité routière ont été arborés sur 70 petits taxis à Agadir

 

La troisième édition de la Caravane itinérante de sécurité routière a pris fin mardi à Agadir. Organisée par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), la caravane de deux jours a sillonné plusieurs villes notamment Benslimane, Berrechid, Benguerir, Agadir et Tiznit et a connu le lancement de projets. La journée du mardi a connu le coup d’envoi, dans la matinée au sein de la Chambre de commerce et d’industrie d’Agadir, de l’affichage mobile et de proximité sur les petits taxis d’Agadir. «Étant un média à part entière, l’affichage demeure un outil de communication privilégié par le CNPAC. C’est un moyen de mettre en avant les différentes activités du comité et de promouvoir la culture de la prévention et de la sécurité routière», souligne le CNPAC.
Ainsi, en tenant compte de la spécificité de l’affichage mobile sur les supports taxis d’Agadir (70 taxis), le CNPAC pourrait définir une bonne sélection géographique et cibler les diverses catégories d’usagers de la route (plus de 400.000 personnes) dans ses différents lieux de vie. En effet, ce nouveau support de communication permettra au CNPAC d’être visible sur toute la ville d’Agadir (400 km/jour) et d’être omniprésent (24 h/24) par une communication visuelle dont les thématiques sont variables dans le temps et dans l’espace. L’objectif est de généraliser cette opération à d’autres villes.

En parallèle, Le CNPAC a organisé des campagnes de sensibilisation et des sessions de formation au profit des conducteurs de petits taxis, en collaboration avec l’Association professionnelle des propriétaires, exploitants et conducteurs des petits taxis à Agadir.
Enfin, la caravane s’est dirigée vers Tiznit afin de présenter les projets de dédoublement de la route nationale n°1 et du dédoublement du pont sur Oued Massa.

Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a également lancé la construction de deux ouvrages d’art sur la route rurale n° 104, la réalisation d’une intersection formée par cette même route et la route provinciale 1900, et l’aménagement des bas-côtés de la route provinciale 1913.


La caravane promeut le don du sang

Le CNPAC a signé une convention avec le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie en vue de sensibiliser à l’importance du don de sang et de son rôle dans le sauvetage de blessés victimes d’accidents de la circulation.
La communication se fait au sein de la caravane par l’aménagement de stands, par les supports numériques
et les documents papier, les messages radio avec des personnes ressources du centre national de transfusion. Le comité a également organisé une journée de formation au profit des composantes de la société civile œuvrant dans le domaine du don de sang et des associations intéressées par la prévention et la sécurité routière ainsi que des sessions de sensibilisation pour les enfants dans les établissements scolaires et les espaces dédiés à l’enfance.

Publié 26 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Circulation, Transports

Maroc : 360 millions d’euros d’investissements dédiés au secteur aérien

Par Imen Zine – leconomistemaghrebin.com

Au00E9roport-casablanca-490x272

L’Office national des aéroports (ONDA) du Maroc mobilise 360 millions d’euros d’investissement en 2015, dont une grande part sera allouée aux travaux de modernisation de l’aéroport de Casablanca et au renforcement des moyens de contrôle aérien.

D’ailleurs, 43,5% de cette enveloppe  sera consacrée à la poursuite du développement des capacités aéroportuaires du royaume.

La même source a dévoilé que 86,6 millions d’euros seront dédiés à la sûreté et la sécurité des aérodromes, et 60 millions d’euros à la construction du nouveau Centre de contrôle régional à Agadir.

Publié 14 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Transports

ONDA : 3,8 milliards d’investissements cette anné

MAP – aufait.ma

Pour l’année 2015, l’Office national des aéroports va investir 3,8 milliards de dirhams, notamment dans l’augmentation des capacités aéroportuaires.

ONDA : 3,8 milliards d’investissements cette année

En 2015, le développement des capacités aéroportuaires va occuper une place importante dans les investissements de l’ONDA. /DR

L’Office national des aéroports (ONDA) a mobilisé une enveloppe de 3,88 milliards de dirhams (MMDH) pour les investissements au titre de l’année 2015, a indiqué lundi le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique dans un communiqué.

1,69 MMDH de cette enveloppe servira pour la poursuite du développement des capacités aéroportuaires, 939 millions de dirhams (MDH) pour la sûreté et la sécurité des aérodromes et 645 MDH pour la navigation aérienne (extension de la capacité aérienne, construction d’un nouveau Centre de Contrôle Régional à Agadir, …), a précisé le communiqué.

Pour le budget 2015, il a été élaboré conformément à la stratégie nationale de développement aéroportuaire et aux orientations de la circulaire gouvernementale relative à la loi des finances 2015, a fait savoir le communiqué publié à l’issue du conseil d’administration de l’ONDA tenu récemment.

3,5 MILLIARDS DE CHIFFRE D’AFFAIRES

« Ce budget est parfaitement en ligne avec la stratégie de l’ONDA qui érige le client au centre de ses intérêts et qui inscrit son action quotidienne dans la perspective de rendre l’office performant, prospère et exemplaire », a souligné la même source.

Il prévoit, en outre, un chiffre d’affaires de 3,5 MMDH, basé sur des hypothèses de croissance soutenue du trafic passagers (8%), des mouvements d’avions (7%) et du fret aérien (4%).

Le budget de l’ONDA ira à la poursuite des projets engagés et articulés essentiellement autour de l’achèvement des chantiers d’infrastructures, le renforcement des dispositifs de sûreté et de sécurité, le développement de la capacité aérienne, ainsi que la certification des aérodromes et l’amélioration de la productivité et de la qualité des prestations rendues.

« L’ONDA participe pleinement, à travers ces divers, à la création de la richesse, de l’emploi direct et induit, et contribue au développement des compétences nationales et du savoir-faire marocain dans le secteur de l’aviation civile », selon le ministère.

L’AFRIQUE ACCROÎT LE TRAFIC DE LA RAM

Par ailleurs, le trafic aérien a affiché une hausse de 4,84% en 2014 par rapport à l’année 2013, avec plus de 17 millions de passagers, a relevé le directeur général de l’ONDA, Zouhair Mohamed El Oufir qui présentait le bilan estimatif de l’année dernière lors de cette session ordinaire présidée par le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah.

Cette hausse s’explique notamment par une nette progression du trafic domestique (+16,34%), tandis que le trafic international a connu une progression de 3,7% avec une augmentation significative du trafic avec l’Afrique (+20,3%), a-t-il expliqué, ajoutant que le chiffre d’affaires réalisé a atteint 3,208 MMDH, soit une progression de 9%.

Publié 3 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Aménagement, Transports

Actualité: Le projet d’une ligne ferroviaire Marrakech-Agadir relancé

par Tahar Abou El Farah – lavieeco.com

L’ONCF ressort des tiroirs le projet de la ligne ferroviaire reliant Marrakech à Agadir.ligne ferroviaire-(2015-01-30)

L’office prévoit en effet de lancer cette année une étude de la trace ferroviaire reliant les deux villes sur 320 km. Un budget de 24 millions de DH est réservé à ce marché. Ce dernier devrait permettre d’identifier le tracé possible pour cette ligne et, vraisemblablement, trancher sur l’option d’une liaison passant par Essaouira. Pour rappel, la ligne ferroviaire actuelle s’arrête à Marrakech. L’offre de l’ONCF à destination d’Agadir prévoit une poursuite du trajet via sa filiale de transport de voyageurs, Supratours. Pendant plusieurs années, les différentes composantes de la ville d’Agadir réclamaient le prolongement du réseau jusqu’à la capitale du Souss. Des études de faisabilité avaient été menées en 2007 pour étudier la possibilité d’un prolongement de la ligne du TGV jusqu’à Agadir. Mais à l’époque, plusieurs problématiques ont été soulevées en liaison, entre autres, avec les conditions géologiques. Depuis, le projet a été mis en stand-by. Ce ne sera donc plus le cas pour longtemps et d’ici l’année prochaine (le temps que l’étude soit lancée et finalisée), on en saura plus sur le schéma arrêté par l’ONCF.

 

Publié 2 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Transports

Maroc : ce que vous devez savoir sur la réforme du code de la route

bladi.net

Le code de la route marocain va subir une nouvelle réforme. Publié sur le site du Secrétariat général du gouvernement, le projet de loi est visiblement moins sévère que la loi de 2010. Regardons le de plus près.

La nouvelle réforme proposée par le ministre des Transports Abdelaziz Rebbah touche à plusieurs domaines : des amendes, aux fourrières en passant pour un permis pour les tricycles.

 

  •  Dans le nouveau projet de loi, il est prévu un permis de conduire pour les tricycles, que soit pour le transport de marchandises ou des personnes.
  •  Il sera plus difficile pour les policiers de retirer le permis de conduire aux usagers. Dorénavant, tout retrait de permis ne peut se faire qu’en cas de dommage physique aggravé par les effets de la drogue ou d’alcool.
  •  Le nouveau projet de loi prévoit également une révision de la réglementation régissant la mise en fourrière des véhicules par les agents de police.
  •  En cas d’accident entraînant des victimes et dans le cas d’une plainte, une contre-visite sera exigée par le procureur du Roi dans le cas d’une invalidité dépassant les 21 jours.
  •  Sachez aussi qu’en cas d’amende, si vous la payez directement ou dans les 15 jours, une ristourne sera appliquée.
  •  Pour éviter l’anarchie, le nouveau texte prévoit de faire un peu le ménage dans les tarifs pratiqués par les auto-écoles.

 

Publié 27 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Transports

%d blogueurs aiment cette page :