Archives de 5 août 2011

Le maire d’Agadir empêché de prendre part à la cérémonie d’allégeance

L’Intérieur enquête et les Ittihadis solidaires avec Tariq Kabbage

Les élus ittihadis de la province d’Agadir à l’instar de toute la population de la région ont eu du mal à admettre « l’information » faisant état d’une certaine interdiction du maire de la ville, Tariq Kabbage, d’assister à la cérémonie d’allégeance à Tétouan.
La réunion tenue lundi dernier et à laquelle ont pris part les membres des instances partisanes régionales, provinciales et locales ainsi que les représentants des chambres professionnelles était entièrement consacrée à cette trop grosse aberration.
Au cours de cette réunion, l’ensemble des ittihadis ont été unanimes à qualifier l’interdiction du maire d’accomplir son devoir national à la cérémonie d’allégeance d’acte grave et sans précédent et une position contradictoire avec la volonté Royale exprimée dans le dernier discours du Trône.  Une privation, ont-ils également  souligné, qui va à contre-courant de l’évolution actuelle que connaît le pays après l’adoption de la nouvelle constitution qui vient d’ouvrir de  nouvelles perspectives pour la consolidation de l’Etat de droit, des valeurs de démocratie, de bonne gouvernance ainsi que  la préservation des libertés.
Dans son intervention devant les militants de la ville d’Agadir,  Tariq Kabbage a jeté la lumière sur ce qui s’est passé ce jour-là  à  Tétouan et a confirmé que cet  acte était prémédité, voulu par une partie bien connue, voulant se venger de lui pour sa fermeté dans l’application des dispositions de la loi sur l’urbanisme et de la cession de lots de terrain au privé de manière légale.
Il a aussi fait savoir qu’il avait été reçu après cet incident  par le ministre de l’Inférieur, Taeb Cherkaoui, qui lui avait  présenté des excuses sur ce qui s’est passé à Tétouan et lui avait promis la constitution d’une commission spéciale  pour enquêter sur son invitation personnelle qui ne lui a pas été délivrée.
A l’issue de cette réunion, le secrétariat provincial Agadir Idaoutanane de l’USFP dénonce, via un communiqué, les visées des parties qui étaient derrière cet acte sans précédent et exprime son solidarité avec Tariq Kabbage dans l’exercice de son droit et son devoir de représenter la population d’Agadir dans cette cérémonie au symbolique fort.
Tout en espérant que cet acte ne fera pas partie d’ un plan visant à nuire à l’expérience communale à Agadir, le secrétariat régional  attire l’attention de l’opinion publique sur certains comportements  qui veulent faire échouer le processus des réformes et de changement que connaît le Royaume.

Source : Libération

Publicités

Publié 5 août 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir

Tiznit : Des projets de développement pour un investissement de 65 MDH

Agadir, 05/08/11

Plusieurs projets d’équipement et de développement ont été lancés dans la province de Tiznit à l’occasion de la Fête du Trône, pour un investissement global de 65 millions de dirhams (MDH).

Dans le domaine de l’éducation, le gouverneur de la province, Driss Benaddou s’est enquis des groupes scolaires réalisées dans les communes rurales Ameln, Rasmouka, Thala, de l’extension d’un lycée à Tinzit, et de la réalisation de deux foyers de l’étudiant à Aglou et Bounemane, autant de structures qui visent, indique-t-on, à consolider l’offre éducative, encourager la scolarisation en milieu rural et lutter contre l’abandon scolaire.

Un investissement de 18 MDH a été, par ailleurs, alloué à la réalisation et l’aménagement de plusieurs axes routiers pour désenclaver nombre de douars de la province.

Dans le cadre de l’aménagement urbain de Tinzit, il a été procédé à la restructuration du réseau d’assainissement de l’ancienne médina pour une enveloppe de plus 6 MDH, et à l’aménagement d’une place au centre ville et de l’entrée de la commune Bouneamane.

Outre le raccordement des centres de Maader et des douars avoisinants au réseau d’eau potable, un nouveau centre socio-éducatif a été réalisé à la commune rurale Ameln relevant du cercle de Tafraout.

Agadir: Nouveaux masters à l’ENCG

  • Cursus en tourisme, logistique et audit financière
  • L’établissement comptera 1.500 étudiants dès septembre

L’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) d’Agadir lancera à partir de la rentrée universitaire prochaine de nouveaux masters. Il s’agit d’une formation en «planification et gestion touristique» et d’une autre en «audit et finances». Un master en «management logistique et gestion des plateformes» est aussi au programme.
Pour l’heure, ces cycles de formation sont en phase finale d’accréditation.
En attendant, c’était la fête en fin de semaine dernière, pour les étudiants et lauréats de l’établissement. L’école a célébré lors d’une cérémonie sa treizième promotion qui débarque à l’issue de cette année sur le marché du travail. Ainsi, ils sont 154 jeunes diplômés qui sont prêts à entrer dans la vie active. Cette année c’est aussi la première promotion Bac + 5 de l’établissement. En dix-sept ans, l’école s’est beaucoup développée. Pour rappel, elle a été créée en 1994 sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Aujourd’hui, elle compte plusieurs filières Bac + 5 dont celle de la «gestion financière et comptable», ainsi qu’une formation «audit et contrôle gestion» sans oublier des formations en «marketing et commerce international».
L’ENCG d’Agadir propose également des masters spécialisés. Au fil des ans, la capacité d’accueil en étudiants a aussi été renforcée. A la prochaine rentrée, l’ENCG d’Agadir comptera 1.500 étudiants, soit 20 % de plus que cette année. En terme de nouveaux inscrits, toutes filières confondues y compris les cycles de formation des masters, ce sont 500 étudiants qui vont intégrer l’école en septembre prochain.
Parallèlement, l’ENCG continue à tisser son réseau de coopération internationale. A noter que depuis des années un programme a été mis en place pour envoyer les meilleurs étudiants dans des établissements étrangers pour une année ou deux de formation. En échange l’ENCG reçoit également des étudiants étrangers. A la fin de leur cursus, outre le diplôme de leur établissement d’origine, les bénéficiaires de cette opération obtiennent également celui de l’institution d’accueil. Pour l’heure, l’école se prépare à accueillir les tests d’admissibilité. Les entretiens de sélection devraient se tenir vers le 10 août. A noter également que le professeur Abdelaziz Bendou, directeur de L’ENCG Agadir depuis quatre ans a été reconduit à la tête de l’établissement.

Malika ALAMI – leconomiste.com

Lien Concours ENCGhttp://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.concourat.com%2Fconcours-encg%2F&h=YAQHMXEZp

Publié 5 août 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture, Scolarité

%d blogueurs aiment cette page :