Archives de 9 novembre 2013

Agadir célèbre la fête de l’amitié et du partage Plus de 200.000 spectateurs attendus au Concert pour la tolérance

Alain Bouithy – libe.ma

6031778-8996503Ce soir, à partir de 20h, la magnifique place d’Agadir vibrera au son et rythme des musiques internationales en accueillant des artistes marocains et étrangers. 
Pour la neuvième année consécutive, des milliers de Gadiris et de nombreux invités prendront d’assaut les sables de la capitale du Souss, à l’occasion du grand Concert pour la tolérance. 
Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce rendez-vous culturel est organisé autour d’un concept scénique unique, célébrant la paix, l’amour, la fraternité, le partage et le respect de l’Autre. Des valeurs universelles prônées par le Maroc et auxquelles adhèrent les Gadiris et leurs invités. 
D’ailleurs, estiment les organisateurs, pas moins de 200.000 spectateurs devraient se rendre ce soir à la place pour applaudir les artistes marocains et étrangers. Il est à rappeler que le Concert pour la tolérance est produit par Electron Libre Production et la chaîne publique française France 2, en partenariat avec 2M. Grâce à ces chaînes et d’autres, ce rendez-vous bénéficie d’une grande diffusion, puisque suivi par des millions de spectateurs à travers le monde. Cette année, le concert sera suivi par plus de douze millions de spectateurs. 
Organisé par l’Association pour la tolérance, qui regroupe les représentants des partenaires officiels marocains de la manifestation (collectivité locale, 2M, RAM, ONMT, CRT d’Agadir), le Concert pour la tolérance propose comme chaque année un plateau artistique riche et diversifié. 
Cette année encore, les promoteurs se sont pliés en quatre pour assurer à l’événement tout le succès qu’il mérite. Avec au programme, des artistes de renom tels que Danny Brian, W Brown, Vigon, Rohff, Michel Fugain, Bernard Lavilliers, Chico and the Gypsies. 
Seront aussi de la fête : Kenza Farah, Sofia Essaidi, Vincent Nicolo, Lucenzo, Julie Zenatti, Brice Conrad, entre autres. 
Notons qu’en marge de cette manifestation, il sera organisé, à la même date, un colloque interculturel sous le thème «Dialogue des cultures et culture du dialogue». Animée par Khalid Karaoui, présentateur et journaliste à France 24, cette rencontre verra la participation de plusieurs personnalités nationales et internationales du monde artistique, diplomatique, politique, culturel ou encore économique. L’objectif étant de promouvoir les valeurs de respect, d’ouverture, de paix et de cohabitation.

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Musique, Spectacle, Tradition

Safran : les deux tiers de la production commercialisés dans le circuit informel

lavieeco.com

L’objectif de l’Etat est d’aider à la constitution d’une interprofession en mesure de prendre la filière en main. 146 MDH à investir dans le cadre du Plan Maroc Vert pour porter la production de 3 à 9 tonnes en 2020.

Safran-Taliouine-Maroc-(2013-11-08)C’est hier, 7 novembre 2013, à Taliouine, qu’a été ouverte la 7e édition du Festival international du safran. Jusqu’au 10, jour de clôture, les participants ont à réfléchir sur le «Rôle de l’interprofession dans le développement de la filière du safran». En somme, l’idée consiste à trouver les voies et moyens pour améliorer l’organisation des opérateurs de sorte à saisir toutes les opportunités que recèle cette épice, sans doute la plus chère du monde, jusqu’à 30 000 euros le kilo dans les marchés européens.

Ce thème est d’un grand intérêt quand on sait que 61,1% des volumes commercialisés passent par le circuit traditionnel informel et 34% par le circuit traditionnel formel. Le reste est réparti entre les coopératives (3,3%), le circuit intégré (1,2%) et le circuit touristique (0,4%). On s’aperçoit ainsi que la majeure partie du produit cultivé depuis la nuit des temps dans cette zone peuplée de 120000 personnes, dont 12650 agriculteurs, passe par les mains d’intermédiaires qui la revendent à un prix fort. Dire que ces agriculteurs ne tirent pas suffisamment profit de cette culture qui permet de procurer des revenus en complément de l’activité de subsistance caractérisée par la céréaliculture, l’arboriculture et les fourrages est donc un euphémisme.

La filière souffre encore des problèmes climatiques et technologiques

C’est d’ailleurs pour réduire le poids de l’informel que l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) a encouragé la création de la Fédération interprofessionnelle marocaine du safran (FIMSAFRAN). La filière ne souffre pas que de cela. La culture du safran est exposée à d’autres contraintes que sont les aléas climatiques, la faiblesse des infrastructures et une technologie inadaptée.

C’est pour remédier à ces difficultés que, dans le cadre du plan Maroc Vert dont l’objectif est de porter la production de 3 à 9 tonnes en 2020, il est prévu d’investir 146 MDH dans la reconversion de 1 350 ha en goutte-à-goutte et un programme d’extension de la superficie cultivée sur 304 ha.

Cependant, à Taliouine, il ne sera pas question que de safran. La célébration de cette culture est aussi un prétexte pour mettre en valeur tout le patrimoine culturel de la région ainsi que les autres produits du terroir que sont le miel, le tapis, les amandes de Tifnoute, le noix d’Iguidi, les plantes aromatique d’Assays, l’argane, le henné de Tata…

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agriculture, Patrimoine

DÉTROIT : APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT LES OPÉRATEURS VEULENT UN REPORT

Ali ABJIOU – leconomiste.com

  • AGENCES ET COMPAGNIES MARITIMES CRITIQUENT L’ABSENCE DE CONCERTATION
  • ELLES APPELLENT LE MINISTÈRE À RÉVISER SA COPIE

ferryL’appel à manifestation d’intérêt lancé par le département du Transport pour de nouvelles lignes maritimes entre le Maroc et l’Europe continue de diviser les professionnels.
Rappelons que le ministère avait lancé il y a quelques semaines cet appel pour la mise en place de nouvelles lignes maritimes entre le Maroc et l’Europe, un appel ouvert aux seuls nationaux et dont l’objectif est de contrecarrer le monopole de fait des opérateurs espagnols sur ce secteur (voir notre édition n° 4131 du 10 octobre 2013). « Initiative louable, certes» estime l’Association professionnelle des agences et compagnies maritimes (Apacom), mais néanmoins «très mal accueillie par les membres de la profession», qui demandent son ajournement. «Nous nous sentons exclus et marginalisés alors que cette restructuration nous concerne en premier lieu», renchérissent-ils.
Selon l’association, l’appel à manifestation d’intérêt n’a fait l’objet d’aucune concertation préalable avec les opérateurs, pourtant premiers concernés, comme ils le précisent. Le résultat est que les critères imposés par le ministère «sont contraignants, voire irréalisables» et pire encore, ils peuvent aboutir à des résultats contraires aux objectifs prévus. En effet, certains opérateurs prédisent d’ores et déjà une augmentation du prix de la traversée par un rapport de deux à trois et ce à très court terme. L’appel du ministère et le cahier des charges publié en parallèle alterne en effet des lignes maritimes à potentiel important comme celle d’Algésiras avec d’autres qui sont «d’avance inexploitables» et constituent un véritable suicide financier. Et pour rendre l’exploitation viable, il faut bien éponger le déficit de l’une des lignes avec les bénéfices de l’autre, d’où l’augmentation des prix prévue par les opérateurs.
D’autre part, la conception du cahier des charges a elle aussi souffert d’un manque total de concertation qui entrave sa compréhension et son application. En effet, certaines de ses dispositions restent laconiques et ouvertes à «toutes les interprétations». Les membres de l’association, qui regroupe des compagnies maritimes travaillant sur le détroit ainsi que des agences consignatairesn demandent, en plus de l’ajournement de l’appel et de la mise en application du nouveau cahier des charges, l’ouverture d’un débat franc et responsable avec l’ensemble des armateurs des car-ferries. Le but est de parvenir à développer le secteur du transport maritime et à sauvegarder le pavillon national.
L’appel à manifestation d’intérêt vise, selon le ministère, les opérateurs nationaux. L’objectif est de rétablir l’équilibre en matière d’offre de transport largement en faveur de l’Espagne actuellement. Le dernier délai pour la remise des offres est fixé au 21 novembre.

De nouvelles lignes prévues :
Le ministère prévoit de lancer différentes lignes connectant le Maroc à l’Europe du Sud. Elles devront intéresser les ports de Tanger Med, Tanger-ville au Nord, Nador et Al Hoceima ainsi que Agadir, Tarfaya et Laâyoune au Sud.
Ils devront être connectés aux ports espagnols de Tarifa et Algésiras, à celui de Gibraltar, à ceux de Las Palmas dans les Iles Canaries, en remplacement de lignes déjà opérationnelles. D’autres lignes à plus longue distance sont concernées, c’est le cas de celles devant connecter Livourne et Gênes en Italie, Sète et Port Vendres en France. En plus de ces lignes traditionnelles, le département du Transport entend aussi connecter pour la première fois ou reconnecter le Maroc à d’autres destinations, telles que Portimao au Portugal ou Motril, Malaga et Majorque, la plus grande des Iles Baléares.

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Tourisme, Transports

TOURISME: FORTE DEMANDE POUR LE BALNÉAIRE – Interview de Lahcen Haddad

Propos recueillis par Fatiha NAKHLI – leconomiste.com

  • 1 MILLION DE TOURISTES BRITANNIQUES D’ICI À 2020
  • UN BUT QUI POURRAIT ÊTRE ATTEINT PLUS TÔT, AVEC UNE OFFENSIVE SUR CE MARCHÉ
  • LA GB, UN ÉMETTEUR À FORTE VALEUR AJOUTÉE
Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, explique que le travail sur l’aérien ira de pair avec le développement de la capacité litière spécialement dans le balnéaire qui est très recherché par le marché britannique

Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, explique que le travail sur l’aérien ira de pair avec le développement de la capacité litière spécialement dans le balnéaire qui est très recherché par le marché britannique

– L’Economiste: Quelle est l’importance que revêt le marché britannique pour le Maroc dans la Vision 2020?
– Lahcen Haddad: Le marché britannique est important parce qu’il est de forte valeur ajoutée et sur lequel nous pouvons réaliser une belle croissance. L’ambition est d’atteindre un million de touristes britanniques d’ici à 2020. Or, si on s’active, on peut réaliser cet objectif bien avant. Il faut donc continuer à travailler sur l’image et l’attractivité du Maroc par le biais de campagnes de promotion et de communication qui nous donnent une grande visibilité. Il faut continuer à viser, pas seulement le bassin londonien, mais aussi les autres villes à fort potentiel comme Manchester, Birmingham, Bristol… Et cibler de même l’Irlande, l’Ecosse. D’un autre côté, il faut renforcer l’aérien pour que le marché britannique soit l’un des marchés leaders pour le Maroc aussi bien qualitativement que quantitativement. Tout ceci consolide la Vision 2020 qui prévoit d’accroître le nombre de touristes. Donc, si on double le marché britannique, cela va impacter positivement sur les recettes vu la plus-value de ce marché.

– Quelle est la stratégie envisagée pour renforcer la desserte aérienne?
– Les 4 conventions signées lors de cette 34e édition du World Travel Market, notamment avec Monarch Travel, permettront de lancer des vols sur Marrakech en début de mai 2014, à partir de Gatwick et de Manchester. La RAM va aussi ajouter d’autres vols. Des conventions vont aussi être reconduites avec British Airways et Easyjet avec lesquels nous travaillons déjà. Marrakech va être accessible par vol direct en provenance de Londres, Manchester, Birmingham et Bristol. Le travail sur l’aérien va de pair avec le développement de la capacité litière spécialement dans le balnéaire qui est très recherché par le marché britannique. Pour exemple, Agadir doit avoir au moins 100.000 lits pour être concurrentielle. Nous espérons passer de 8,8 % à 9% pour atteindre à l’horizon 2016 les 12% avec enfin une meilleure capacité litière.

– Où en êtes-vous avec les Agences de développement touristiques?
–  Des lois-cadres avec des décrets permettront de créer chaque ADT. La Haute Autorité du Tourisme (HAT) sera un décret. Et puis, nous allons allouer un budget à l’ADT, car cela a été prévu dans la loi de Finances de cette année. Le texte réglementaire est prêt, nous sommes en train de travailler sur les retouches avec les Finances. Nous allons revenir vers le SGG et favoriser la dynamique.

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Tourisme

TOURISME: WORLD TRAVEL MARKET 2013 : LE MAROC À LA RECONQUÊTE DU MARCHÉ BRITANNIQUE

FATIHA NAKHLI – leconomiste.com

  • SIGNATURE DE 4 CONVENTIONS POUR LE RENFORCEMENT DE L’AÉRIEN
  • RETOUR DE RAM SUR LA LIGNE LONDRES/MARRAKECH DÈS LE 20 DÉCEMBRE
  • 4.400 EXPOSANTS, 30.000 VISITEURS ET 2.780 JOURNALISTES EN PROVENANCE DE 94 PAYS
Lalla Joumala Alaoui, ambassadrice du Maroc à Londres, visitant le stand du Maroc accompagnée de Abderrafii Zouiten, DG de l’ONMT

Lalla Joumala Alaoui, ambassadrice du Maroc à Londres, visitant le stand du Maroc accompagnée de Abderrafii Zouiten, DG de l’ONMT

Le marché britannique, un formidable réservoir à optimiser. Un potentiel qui a motivé les professionnels et opérateurs marocains du tourisme qui ont participé en masse à la 34e édition du World Travel Market (WTM). Selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT), la destination Maroc continue de performer sur le marché UK de manière positive, les chiffres sont là pour le prouver. Ainsi, à fin septembre, le nombre de touristes britanniques ayant visité le Maroc a crû de +10%, une progression en phase avec l’objectif que l’ONMT s’est assigné pour 2013. En 2012, avec un total de 494.000 touristes, britanniques et MRE compris, le Maroc a comptabilisé moins de 1% du flux total du marché britannique. En effet, pour la même période, 11 millions de touristes britanniques ont choisi l’Espagne et près de 9 millions la France.
Les autres destinations majeures ont été les USA, l’Italie, le Portugal, la Grèce, la Turquie et Chypre. Le Maroc doit donc s’investir pour attirer plus de touristes du marché britannique classé deuxième sur le plan mondial avec plus de 60 millions de voyageurs par an. «Notre objectif, c’est une dynamique de croissance à deux chiffres dans les années à venir, explique Abderrafii Zouiten, directeur général de l’ONMT. C’est pourquoi l’accent est mis sur le renforcement de l’aérien», a-t-il ajouté. Dans ce cadre, 4 conventions ont été signées lors du World Travel Market avec Royal Air Maroc, British Airways, Easyjet et Monarch Travel pour doper la desserte en provenance du Royaume-Uni. De plus, augmentation générale de la capacité aérienne avec la mise en place de nouvelles dessertes telles Birmingham/Marrakech ou Bristol/Marrakech de même qu’un renforcement des routes existantes seront aussi programmés. Outre British Airways et Easyjet qui ont augmenté significativement leur capacité sur le Maroc, il faut souligner le retour de la RAM sur la ligne Londres/Marrakech dès le 20 décembre prochain.
Pour l’hiver 2013/2014, une hausse des fréquences de plus sera enregistrée par rapport à l’hiver 2012/2013. Soit 72 fréquences hebdomadaires contre 59. Marrakech connaîtra une fréquence de 45 vols hebdomadaires, au lieu de 20, en provenance de Londres, Manchester, Birmingham et Bristol, et Agadir 9 vols par semaine en provenance de Londres et de Manchester. Casablanca, Tanger et Fès connaîtront respectivement 12, 4 et 2 vols hebdomadaires tous en provenance de Londres. La RAM augmente ainsi sa capacité en passant de 9 à 15 vols par semaine. Easyjet, qui demeure la première compagnie desservant le Maroc en provenance du RU avec 26 vols par semaine, enregistre une hausse de 37% par rapport à l’hiver 2012/2013.

Grosses ambitions sur Agadir
Pour la destination Agadir, le marché anglais est classé aujourd’hui troisième et présente un fort potentiel de progression. «Ce marché est très actif d’octobre à fin avril et c’est l’image que nous voulons donner d’Agadir : une station balnéaire d’hiver, explique Salah Eddine Benhammane, président du Conseil régional de tourisme d’Agadir (CRT/SMD). L’arrivée du TO Cosmos  est prévue à partir d’avril 2014 et, en novembre prochain, c’est le retour de Thomas Cook, 2e TO mondial. Pour 2014/2015, le marché anglais va donc progresser à deux chiffres», a ajouté Salah Eddine Benhammane. Par ailleurs, le CRT d’Agadir a supervisé la signature de partenariats, notamment avec Surf Holidays, le plus grand TO britannique spécialisé dans le surf et les sports nautiques qui s’est engagé avec des réceptifs marocains pour développer cette niche. Pour rappel, le salon World Travel Market a eu lieu du 4 au 7 novembre à Londres.

 

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Tourisme

Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication :“La fermeture des salles de cinéma, un problème qui préoccupe tout le monde”

MAP – aufaitmaroc.com

“Le phénomène de la fermeture des salles de cinéma est un problème qui préoccupe tout le monde. C’est un phénomène résultant de plusieurs facteurs, dont le recul de fréquentation des salles de cinéma, la piraterie, Internet, la transformation de certaines salles en projets commerciaux générateurs de revenus,” a indiqué Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte parole du gouvernement dans un entretien à l’occasion des 10 ans du festival ‘Cinéma et migrations’ (Agadir 5/9 novembre).

Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi. /A. Alaoui

Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi. /A. Alaoui

M. El Khalfi a relevé que son département est conscient de ce challenge “qui influe sur le taux de fréquentation des salles de cinéma, mais aussi sur la création cinématographique marocaine”.

Pour arrêter cette hémorragie, et capitalisant sur les acquis et sur la concertation avec les spécialistes, son département, a-t-il dit, penche sur la création de complexes cinématographiques qualifiés et attractifs et encourage la construction de salles de cinéma, en tenant compte de la réduction des impôts, et ce en partenariat avec d’autres parties et départements, comme le ministère de la Culture, tout en associant le secteur privé au processus.

Faisant état de la mise à disposition par le ministère d’un montant de 690.000 DH au soutien et à la numérisation de sept salles de cinéma à l’échelle nationale (Casablanca, Marrakech, Tétouan, Meknès et Salé), il a estimé que “l’absence de salles de cinéma dans le Sud du Royaume est un véritable problème”.

“Nombre de manifestations cinématographiques dans le sud y sont organisées sans disposer d’une salle de cinéma, le lieu indiqué de la projection des films et non pas ailleurs. Ouarzazate, haut lieu d’attraction de la production étrangère qui draine de grandes productions mondiales, n’a pas, non plus, de salle de cinéma après la fermeture de celles dont elle disposait”, a-t-il déploré, qualifiant la situation d’“anormale”.

Indubitablement, a-t-il poursuivi, “cette région se taille une place de choix dans la stratégie du ministère en termes de mise à niveau de l’infrastructure du cinéma marocain”.

Le ministre a aussi mis l’accent sur l’importance des recommandations du ‘Livre blanc du cinéma’ élaboré par la commission scientifique issue des Assises nationales sur le cinéma (octobre 2012) et qui constitue une solide plateforme de débat autour des questions liées au cinéma marocain en vue de promouvoir l’industrie cinématographique nationale et de dégager une vision collective claire sur ce secteur.

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Cinéma, Spectacle

Réunion du Lions Club d’Agadir

Hier soir, réunion du Lion’s Club L’Arganier d’Agadir chez Najib Benchemsi où la présidente Nadia Wahabi Benchemsi avait préparé une somptueuse réception pour cette réunion destinée à faire le point sur les actions humanitaires du Club l’Arganier.IMG_9076IMG_9079 IMG_9080 IMG_9081 IMG_9082 IMG_9084 IMG_9086On pouvait reconnaître parmi les invités le Gouverneur du District Maroc , M. Kamal el Himdy, Faouzi Merini, Salwa Abourizk, Omar Ziani de Digital Image, Omar Maaouni de Diar Shemsi, ainsi que de nombreux membres du Club d’Agadir et d’autres Clubs.

A l’honneur pour cette soirée : Annick Horn, qu’on voit à droite de Nicole, Lina Tazi et Zineb Ait Elorf pour leur intronisation.IMG_90871422585_10151780025100875_116227520_n 1459658_10151780026295875_1582834881_n 1467394_10151780023110875_1578470323_n

Au cours du début de la soirée, une surprise : l’arrivée de Céline Dion ! ou presque !
C’est Florence Bellon, le sosie de Céline Dion, qui a fait à tous le plaisir d’interpréter quelques chansons de Céline Dion.IMG_9083là, à côté de notre ami Ahmed JaldiIMG_9085 IMG_9088

Lions Club AgadirIl est à rappeler que la devise «  We Serve » du Lions Club,  a pour principe « Prêts à aider, partout dans le monde ». Apporter de l’aide à ceux qui en ont besoin, à travers des actions de solidarité menées par 45 000 clubs et 1,35 million de membres,  soit la plus grande organisation de clubs philanthropiques (dits clubs-service) au monde. Les actions son soutenues par la Fondation du Lions Clubs International  (LCIF), qui contribue au financement des projets humanitaires des Lions.

Je reviendrai plus tard sur les actions humanitaires du Lion’s club de l’Arganier qui comprend des dons humanitaires, des actions de mise à niveau des écoles et beaucoup d’autres encore…

Photos M. Terrier et D. Horn

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Solidarité

En marge du concert de la Tolérance, rencontrés au Sofitel Royal Bay

L’arrivée au Sofitel de la belle Sofia Essaidi
IMG_9073 IMG_9075Mickael MiroIMG_9074Le revoici, un peu plus tard :IMG_9089Beaucoup de monde  à cette réception somptueusement organisée par le Sofitel :IMG_9090 IMG_9091Julie Zenatti, sortant du bain, un peu méfiante :IMG_9092IMG_9093Booder :IMG_9095La si sympathique Myriam Seurat de l’équipe de William Lémergie :IMG_9094En plein tournage : Vigon derrière le piano, à droiteIMG_9098IMG_9097et Sofia Essaidi :IMG_9099 IMG_9101On aura le plaisir de les voir ce soir, avec beaucoup d’autres !

Publié 9 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Musique, People, Spectacle

%d blogueurs aiment cette page :